La «diplomatie du vaccin» de la Chine : stratégie géopolitique ou pas ?

par | Août 3, 2021 | 2019-nCoV, Santé, SOCIETE

Le 21 mai 2021, le Président Xi Jinping avait proposé l’organisation d’un Forum international sur la coopération en matière de vaccins, «où les pays et entreprises lancés dans la production et le développement de vaccins et les autres parties prenantes pourront discuter ensemble d’une distribution juste et équitable des vaccins dans le monde».

Président de la République populaire de Chine, Xi Jinping

Présent au Sommet mondial sur la Santé, il avait évoqué les cinq mesures de la Chine pour continuer de soutenir la solidarité mondiale contre la Covid-19, y compris l’initiative d’établir un forum international sur la coopération en matière de vaccins contre la Covid-19 où les pays et entreprises engagés dans la production et le développement de vaccins et les autres parties prenantes pourront discuter ensemble d’une distribution juste et équitable des vaccins dans le monde.

Pour le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Zhao Lijian, a indiqué que «cette initiative a été positivement appréciée et largement saluée par la communauté internationale».

Selon lui, la tenue de ce forum vise «à promouvoir davantage la coopération internationale et l’accès équitable aux vaccins à l’échelle mondiale et à aider les pays à vaincre la pandémie».

LA CHINE AURAIT ENGAGÉ UNE «DIPLOMATIE DU VACCIN»

Ce dernier a assuré que «la Chine reste toujours fidèle à la vision de la communauté de santé pour tous, a pris l’initiative de faire du vaccin un bien public mondial, et a apporté par des actions concrètes une contribution chinoise à la réalisation de l’accessibilité et de l’abordabilité des vaccins dans les pays en développement et au renforcement de leurs capacités en matière de vaccins».

Une position remise en question par certains pays occidentaux qui attestent que la Chine a engagé une «diplomatie de vaccins», destiné à s’allier voir consolider ses alliances.

Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise

Après la «diplomatie des masques», la Chine se serait engagée dans une «diplomatie du vaccin», afin de redorer son blason et avancer ses pions. La Chine exporte massivement ses vaccins vers des pays alliés ou pour se rapprocher d’autres, avec lesquels elle espère nouer, à l’avenir, de meilleures relations commerciales.

Interrogé par RTFB, François Gemenne, spécialiste en géopolitique et professeur à Sciences Po Paris et à l’Université libre de Bruxelles, a déclaré «je ne serais pas surpris que la Chine lorgne le sous-sol de ces pays. Je pense particulièrement au Chili ou au Maroc. L’Afrique subsaharienne a toujours été une zone d’influence de l’Europe. La stratégie de vaccination de la Chine dans ces pays remet la position de l’Europe en question ».

Cependant, Nathalie Ernoult, chercheuse à l’IRIS et co-directrice de l’Observatoire de la Santé mondiale, tempère la situation. «Nous voyons d’un mauvais œil les intérêts géostratégiques chinois, mais tout le monde fait ça. Ils le font au même titre que d’autres. Ça redynamise ses relations avec certains pays».

Pour Zhao Lijian, «le vaccin est une arme pour vaincre la COVID-19, mais pas un outil pour rechercher l’intérêt politique égoïste, encore moins une excuse pour attaquer et salir d’autres pays».

Ce dernier a indiqué que la Chine, «fidèle à la vision de la communauté d’avenir partagé pour l’humanité, a fait de son mieux pour fournir plus de 700 millions de doses de vaccins à l’extérieur, en particulier aux pays en développement».

«Les actions de la Chine ont aidé en temps opportun plus de 100 pays à sauver des vies et à lutter contre la pandémie sans aucune condition politique assortie. Si cela est considéré comme une ‘diplomatie de vaccins’, alors, la ‘diplomatie de vaccins’ de la Chine est hautement populaire et est dans l’intérêt commun de la communauté internationale», a assuré ce dernier.

«Les pays qui accusent et salissent la Chine doivent d’abord se demander ce qu’ils ont fait pour le monde. Il leur faut arrêter de s’engager dans la ‘diplomatie de mensonge’ et la ‘diplomatie de diffamation’ et concentrer leur esprit et leur attention à des actions concrètes dans la lutte anti-épidémique mondiale», a conclut Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise lors d’une conférence de presse, le 29 juillet.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :