Le 3 janvier, le service ferroviaire international de fret Chine-Laos a été mis en service pendant un mois, permettant le transport de 670 000 voyageurs et de 170 000 tonnes de marchandises, pour une valeur de plus de 500 millions de yuans (environ 78,5 millions de dollars américains).

La ville de Yuxi, située dans la province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine, dispose d’un tronçon de 145 km de long sur la ligne ferroviaire Chine-Laos de 1 035 km, avec cinq stations traversant le centre-ville : Yuxi, Eshan, Yanhe, Huanian et Yuanjiang.

En date du 23 décembre 2021, le nombre de voyages de passagers passant par la gare de Yuxi avait dépassé 85 000. Depuis que le premier train international de transport de marchandises à Yuxi a été envoyé depuis la gare de Yanhe le 27 décembre, plus de 50 cargaisons de marchandises de la chaîne du froid ont été envoyées, selon le département de la publicité de la ville de Yuxi.

Un voyage en train via la ligne ferroviaire Chine-Laos offre un moyen pratique de découvrir le paysage naturel unique et les coutumes culturelles le long de la section Yuxi. Le site fossile de Chengjiang, seul site du patrimoine mondial des fossiles en Asie, révèle l’histoire évolutive des organismes terrestres du Cambrien et est considéré comme l’une des découvertes scientifiques les plus étonnantes du XXe siècle.

Les montagnes d’Ailao s’étendent sur des zones tropicales et subtropicales et sont répertoriées par les Nations Unies comme réserve de l’homme et de la biosphère pour l’observation des écosystèmes forestiers et la protection internationale des oiseaux migrateurs. Yuxi, avec son histoire et sa culture uniques, accueillera à bras ouverts des touristes du monde entier.

Cinq ans après le lancement du chantier, construit et financé par la Chine, cette ligne va relier en moins de trois heures, la capitale, Vientiane, à Boten, à la frontière chinoise et, au-delà, au réseau de train chinois à grande vitesse jusqu’à Kunming, dans le sud-ouest du pays.

Le train parcourt 420 kilomètres à des vitesses allant jusqu’à 160 kilomètres par heure, à travers une dizaine de gares en activité.
Pour le Laos, cette ligne lui permettra d’attirer les touristes chinois et d’accroitre ses exportations vers la Chine. Côté chinois, le Laos est un pays stratégique dans l’Initiative La Ceinture et la Route, car le pays est incontournable pour traverser l’Asie du Sud-Est et renforcer la connectivité de la région.