Le Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des affaires d’Etat a déclaré que « la participation de Taiwan à la coopération économique régionale devait être fondée sur le principe d’une seule Chine, en réponse à la décision récente de l’île de soumettre une demande d’adhésion à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif »(CPTPP).

« Nous nous opposons à la participation de Taiwan à tout accord de libre-échange ou à la signature de tout accord de libre-échange à caractère officiel » a déclaré Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan, lors d’un point de presse.

Selon elle, « il n’y a qu’une seule Chine dans le monde et Taiwan est une partie inaliénable de la Chine. La participation de Taiwan à la coopération économique régionale doit être basée sur le principe d’une seule Chine ».

Taiwan a soumis sa candidature au CPTPP le 22 septembre, moins d’une semaine après la demande faite par la Chine d’adhérer à cet accord.

Taiwan pourrait lever les restrictions sur les importations de denrées alimentaires en provenance de la préfecture de Fukushima (touchée par la catastrophe de la centrale nucléaire) afin d’obtenir un soutien pour sa demande d’adhésion au CPTPP.

Pour Zhu Fenglian, il s’agit là d’une « manipulation politique égoïste » du Parti Démocrate et Progressiste, dont est membre la dirigeante Tsai Ing-wen. «Nous avons également remarqué que la majorité des Taiwanais ne sont pas disposés à accepter les importations de produits agricoles et d’élevage potentiellement problématiques au détriment de leur santé. La direction du DPP perdra sûrement encore davantage de soutien», a indiqué cette dernière.