La représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, va dévoiler la stratégie très attendue de l’administration du président Joe Biden sur les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Katherine Tai, représentante américaine au Commerce

Cette relation est mise à mal depuis 2018 lors du mandat du républicain, Donald Trump, qui a engagé son pays et la Chine dans une guerre commerciale sans précédent. L’issue de cette confrontation est attendue par les acteurs économiques et entrepreneurs chinois, américains et étrangers.

Alors que les observateurs pensaient que la venue du démocrate Joe Biden permettrait d’apaiser les tensions entre la Chine et les Etats-Unis, la relation ne s’est pas améliorée. Joe Biden, à son arrivée, a annoncé son intention de maintenir les taxes douanières sur les produits chinois et de faire pression sur la Chine sur des questions multiples, comme Hong Kong, Taiwan, les Ouïghours, le climat, …

Dans un communiqué, les services de Katherine Tai ont indiqué que celle-ci prononcera un discours devant le Centre d’études stratégiques, un think-tank de Washington, lors duquel elle effectuera des commentaires sur son analyse de la politique commerciale américaine vis-à-vis de la Chine.

Son administration a donné toutefois peu de détails sur la façon dont elle entend lutter contre ce qu’elle dénonce comme des pratiques non-marchandes de la Chine.

Le discours de Katherine Tai, entrée en fonction en mars, interviendra à trois mois de la fin de l’accord commercial dit de « phase un » conclu début 2019 par Donald Trump avec la Chine, dans le cadre duquel la Chine et les Etats-Unis sont convenus de réduire les surtaxes qu’ils s’imposent mutuellement.

Lire aussi : L’accord commercial de phase 1 entre les États-Unis et la Chine est un «échec»

Cet accord de « phrase 1 » prévoit aussi que la Chine se procure 200 milliards de dollars supplémentaires de produits agricoles, manufacturiers et énergétiques américains en deux ans, jusqu’à fin 2021.

Pour des représentants de l’administration Biden, la Chine n’a pas tenu ses promesses, et veulent contraindre Pékin à respecter ses engagements commerciaux internationaux. Les tensions sino-américaines ont été alimentées aussi par la décision de Washington de restreindre l’accès des compagnies chinoises aux technologies américaines sensibles.

Katherine Tai a déclaré par le passé que les Etats-Unis faisaient face à de « vastes défis » dans leur relation commerciale avec la Chine. Elle avait alors demandé au Congrès d’étudier de nouvelles lois pour disposer d’outils commerciaux pour contrer les aides publiques massives que Pékin accorde au secteur des hautes technologies