La propagation rapide de la peste porcine africaine a eu des conséquences néfastes sur les sociétés du secteur du maïs en Chine, où les prix ont chuté après une forte chute de la demande en aliments pour les porcs, principale utilisation de la culture, a indiqué le Financial Times.

Les prix des contrats à terme d’un mois sur le maïs à la Dalian Commodity Exchange ont perdu 10%, passant à 1 859 yuans (242 euros) par tonne depuis mai 2019.

La baisse montre que les effets de la peste porcine africaine, incurable et qui a provoqué des abattages massifs en Chine, se répercutent sur d’autres secteurs fortement tributaires de l’élevage porcin.

Près d’un tiers de la production annuelle de maïs de la Chine est utilisée dans l’alimentation du porc, selon Sublime China Information, une société de conseil en produits de base.

Mais la population porcine a chuté de 41% depuis le début de l’épidémie en août dernier, ce qui a nui à la demande.