L’activité manufacturière en Chine a progressé en juillet à un rythme le plus rapide depuis près de 10 ans. De plus, la demande intérieure continue sur sa lancée, après la crise du coronavirus.

L’indice compilé auprès des directeurs d’achat (PMI) par Caixin/Markit s’affiche à 52,8 le mois dernier contre 51,2 en juin.

Il dépasse pour le troisième mois consécutif le seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance. L’indice enregistre d’ailleurs sa progression la plus rapide depuis janvier 2011.

L’indice de juillet dépasse également les estimations des analystes sur la Chine, qui attendaient une croissance beaucoup plus modeste, à 51,3.

Ajoutées aux enquêtes PMI, ces données confirment que la Chine se remet plus vite que prévu du choc du coronavirus, même si les commandes à l’export et l’emploi restent à la traîne.