Lancement d’un système de télédétection aérienne local

par | Juil 26, 2021 | Espace, SCI/TECH

Le nouveau système aérien de Chine pour la conduite d’observations détaillées et la surveillance de la surface de la Terre a passé le 23 juillet sa dernière phase d’acceptation.

Le système de télédétection est désormais officiellement en service. Ce système chinois de télédétection aérienne (CARSS), qui se compose de deux aéronefs habités de taille moyenne et d’une gamme de technologies de télédétection, a été développé par l’Institut de recherche sur l’information aérospatiale de l’Académie chinoise des sciences.

Lors d’une conférence de presse, Ding Chibiao, vice-président de l’institut, a expliqué que «les images de télédétection aérienne sont nécessaires pour évaluer les dommages aux routes, les glissements de terrain et les maisons effondrées lorsque les gens souffrent de graves tremblements de terre ou d’inondations».

La télédétection est largement utilisée dans la prévention et l’atténuation des catastrophes, l’agriculture, la foresterie et la pêche, la préservation de l’eau, l’arpentage et la cartographie.

Par rapport à la télédétection spatiale, «la télédétection aérienne offre une résolution et une précision supérieures. Elle peut prendre des photos du sol en continu, toute la journée, produisant des images plus claires», selon l’Institut.

Le système chinois de télédétection aérienne intègre également les fonctions de traitement en temps réel et de communication par satellite, contribuant aux opérations d’intervention d’urgence, y compris la prévention et la réduction des catastrophes.

Au cours de ses opérations d’essai, le système a mené d’importantes expériences scientifiques aéronautiques, ainsi qu’un vol d’étalonnage de la nouvelle charge utile de télédétection et un vol de surveillance des catastrophes et de l’environnement.

D’ailleurs, en mars 2021, la Chine a annoncé son intention de lancer un nouveau satellite équipé d’un système LiDAR (détection et télémétrie par la lumière) pour surveiller le CO2 dans l’atmosphère.

Ce nouveau satellite, premier satellite au monde à détecter activement le CO2 grâce à la technologie LiDAR, sera prêt pour le lancement en juillet, a annoncé Zhang Xingying, chercheur principal du Centre national de météorologie par satellite, dans une interview avec l’agence de presse Xinhua (Chine nouvelle).

La Chine a déjà mis en orbite trois satellites pour la surveillance et l’étude du CO2 depuis 2016. Tous les satellites sont de la technologie de télédétection optique passive, a-t-il précisé.

« La mise en service de ces satellites profitera non seulement à la Chine, mais aussi au monde entier, car elle apporte un soutien technologique à la protection de notre planète », a-t-il noté.

Une constellation de satellites météorologiques pour la surveillance du CO2 devrait être créée au cours de la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025) de la Chine dans le cadre des efforts du pays pour atteindre un pic d’émissions de CO2 avant 2030 et devenir neutre en carbone avant 2060.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :