De notre stagiaire Mathilda Golaz – Le 14 février est considéré par beaucoup comme la fête des amoureux, le jour de la Saint-Valentin. Cependant, affectés par l’épidémie de coronavirus, les couples ne peuvent se rencontrer que sur Internet. Pour les célibataires, l’utilisation des applications de rencontre ne fait qu’augmenter d’année en année.

Selon les données d’AppAnnie, un organisme de recherche sur les données mobiles, de 2017 à 2019, le volume de téléchargement des applications de rencontres sur le marché chinois iOS a connu une croissance rapide, affichant une augmentation des téléchargements de 38%.

Les statistiques AppAnnie montrent que depuis 2012, le nombre de téléchargements d’applications de rencontres sur iOS et GooglePlay dans le monde a atteint 1,7 milliard. En 2019, les dépenses mondiales des utilisateurs d’applications de rencontres ont, quant à elles, atteint 2,2 milliards de dollars, soit le double de 2017.

« D’après les téléchargements et les données sur les dépenses des utilisateurs, nous pouvons voir que les applications de rencontres sont un service très demandé, et que les utilisateurs sont prêts à dépenser de l’argent pour débloquer davantage d’offre et de services » a déclaré Deng Xilei, directeur général d’AppAnnie Asie Pacifique.

Ces dernières années, les applications de rencontres ont saisi l’opportunité de gagner de l’argent grâce aux abonnements. « Ceci est un exemple du marché mobile remplaçant l’ancien modèle de consommation et devenant un outil pratique dans la vie de tous les jours. »

AppAnnie a publié une liste montrant qu’en 2019, les applications Tantan et Momo se classaient régulièrement parmi les deux premiers dans le classement des applications de rencontres les plus téléchargées et générant le plus de revenus. Blue, application destinées aux rencontres homosexuelles, se classait en quatrième position sur la liste des revenus, tandis que le site de rencontre Jiayuan se plaçait au sixième rang.