Sélectionner une page

Amériques,Etats-Unis,MONDE

Les États-Unis imposent de nouvelles règles aux médias chinois

L’administration Trump a déclaré le 18 février qu’elle commencerait à traiter cinq grandes entités médiatiques publiques chinoises opérant aux États-Unis de la même manière que les ambassades étrangères.

Ainsi, les médias chinois seront obligés d’enregistrer leurs employés et leurs propriétés américaines auprès du département d’État.

Deux hauts responsables du département d’État ont déclaré que la décision avait été prise parce que la Chine avait resserré le contrôle de l’État sur ses médias et que le président Xi Jinping avait fait un usage plus agressif pour diffuser la propagande pro-Pékin.

« Le contrôle du contenu et du contrôle éditorial n’ont fait que se renforcer au cours du mandat de Xi Jinping », a déclaré un responsable à l’agence de presse, Reuters. « Ces gars-là sont en fait des armes de l’appareil de propagande du PCC ».

Le gouvernement chinois n’a pas été informé à l’avance de la décision et a été notifié le 18 février après-midi, a déclaré un responsable.

Le contrôle de la Chine sur les médias publics chinois est devenu « de plus en plus draconien », a déclaré un deuxième officiel à Reuters. Les deux responsables ont parlé aux journalistes sous couvert d’anonymat.

Les tensions entre les deux puissances économiques mondiales se sont intensifiées depuis l’arrivée au pouvoir du président Donald Trump en 2017, avec des différends allant des tarifs commerciaux aux accusations d’espionnage chinois aux États-Unis et au soutien américain à Taïwan.

La décision de l’administration Trump n’est liée à aucun développement récent dans les relations sino-américaines et est à l’étude depuis un certain temps, a assuré une des sources

Cette nouvelle décision est appliquée à l’agence de presse Xinhua, au réseau de télévision mondial de Chine -CGTN, à China Radio International, à China Daily Distribution Corp. et à Hai Tian Development USA, Inc. qui distribue le Quotidien du peuple, le journal officiel du Comité central du parti.

Les opérations américaines des cinq entités devront divulguer leurs listes du personnel et leurs décisions d’embauche et de licenciement, ainsi qu’enregistrer les propriétés qu’ils louent ou possèdent aux États-Unis, auprès du Département d’État.

Ils devront également demander une autorisation préalable avant de louer ou d’acheter de nouvelles propriétés aux États-Unis, ont expliqué les responsables.

Interrogé sur les craintes de représailles de la Chine contre les médias occidentaux basés en Chine, un responsable a indiqué que les médias étrangers y travaillaient déjà selon des règles strictes et que les nouvelles règles de divulgation n’imposaient aucune restriction aux opérations américaines des cinq entités chinoises.

« Ces gars-là opèrent dans un environnement beaucoup plus libéral ici aux États-Unis que n’importe quelle presse étrangère en République populaire de Chine », a déclaré la source de l’agence de presse, Reuters.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :