Le marché de l’épargne et des investissements de détail devrait connaître sa pire année depuis le krach financier de 2008, en raison de la perturbation intérieure et de l’impact sur les partenaires commerciaux, la pandémie de coronavirus (Covid-19) étant devenue mondiale, selon GlobalData, une société leader de données et d’analyse.

Le dernier rapport de GlobalData, «Covid-19 Sector Impact: Retail Savings & Investments – China», prévoit que la croissance du marché ralentira à 3,3% en 2020, contre 4,7% estimé en janvier. Les prévisions précédentes de l’entreprise tenaient compte de l’impact national sur la Chine, qui était déjà au milieu de la crise, mais pas de l’impact mondial.

Ravi Sharma, analyste principal des services bancaires et des paiements chez GlobalData, a expliqué que « la croissance des dépôts sera modeste en 2020, avec peu de soutien du gouvernement; les ménages devraient puiser dans l’épargne. La croissance des obligations augmentera à mesure que les investisseurs rechercheront le rendement stable des produits à revenu fixe ».

« Cependant, les actions diminueront de 20% en 2020. Cela est dû à l’effondrement des marchés boursiers chinois une fois que Covid-19 est devenue une pandémie en mars. En outre, en raison de la prévalence des fonds d’actions en Chine, les fonds communs de placement devraient refléter en grande partie la baisse des prévisions d’actions », a indiqué ce dernier.

Les prévisions ne tiennent pas compte du risque possible d’une deuxième vague de coronavirus plus tard dans l’année, lorsque les restrictions seront complètement levées. Cela reste la plus grande menace pour le marché.

Ravi Sharma a précisé qu’en tant que premier pays à entrer et à sortir d’une quarantaine total, la croissance de la Chine en 2020 est la plus menacée par une flambée de la deuxième vague, qui pèse lourdement sur la croissance attendue en année pleine.

L’impact devrait être significatif sur le secteur chinois des RDD, car les individus auront du mal à accumuler des richesses dans un avenir immédiat.

L’analyste conclut que « la perturbation de la demande mondiale pèsera lourdement sur le marché de la richesse en Chine, alors même qu’il se remet au travail. Les gestionnaires de patrimoine doivent être conscients que bon nombre de leurs clients aisés et HNW seront pleinement à même de faire face à l’impact négatif de la crise sur leurs entreprises, en plus de toute perte de leur portefeuille d’investissement ».

«Un secteur qui devrait tenir le coup est la technologie, qui est le générateur de richesse le plus dynamique pour la Chine. GlobalData prévoit une croissance de ce secteur en 2020 et une augmentation de sa part du marché chinois des DSN dans le processus », a assuré ce dernier.