Sélectionner une page

ECONOMIE,MONDE

Le Yuan, cinquième monnaie internationale

Le Conseil d’administration du FMI a décidé le 30 novembre que le RMB remplissait tous les critères en vigueur pour intégrer le panier des monnaies qui composent le droit de tirage spécial (DTS). La monnaie chinoise est donc devenue la cinquième devise internationale, aux côtés du dollar américain, de l’euro, du yen et de la livre sterling.

« Intégration de l’économie chinoise dans le système financier mondial« 

FMIDans un communiqué de presse publié sur son site internet, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que « le RMB remplissait tous les critères en vigueur; en conséquence, avec effet au 1er octobre 2016, le RMB ayant été déclaré monnaie librement utilisable ».

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a de son côté indiqué que « la décision du Conseil d’administration d’inclure le RMB dans le panier du DTS est une étape importante de l’intégration de l’économie chinoise dans le système financier mondial« .

Il s’agit également pour cette dernière d’une « reconnaissance des progrès accomplis ces dernières années par les autorités chinoises dans la réforme des systèmes monétaire et financier du pays« .

Pour répondre aux critères du FMI, les autorités chinoises ont dû lancer une série de mesures visant à améliorer le système de fixation des taux de change, à ouvrir ses marchés de change et obligataires interbancaires, et à renforcer la transparence des données en adhérant à la norme spéciale de diffusion des données (SDDS) du FMI.

Désormais, le yuan représentera 10,92% du panier du FMI, ce qui correspond à la part du yuan dans les devises que les 188 pays membres du FMI pourront recevoir en échange des DTS reçus du Fonds. Le dollar américain est à hauteur de 41,9%, l’euro à 37,4% d’euros, la livre sterling à 11,3% et le yen japonais à 9,4%.

Toutefois, selon les données fournie à Reuters par la société SWIFT, gestionnaire privé de transactions internationales, le yuan se situe au quatrième rang mondial en termes de paiements effectués. En effet, 2,8% des transactions globales se font en yuan, après le dollar, l’euro et la livre sterling.

Dans l’intérêt chinois et international

Certains experts estiment que la demande de yuans et d’actifs libellés en yuans vont augmenter, obligeant les banques centrales et les grands investisseurs privés a s’adapter à l’entrée du RMB dans le panier du fonds. Pour Douglas Borthwick, directeur exécutif de Chapdelaine Foreign Exchange, cette intégration « sera très favorable au système financier chinois alors qu’il développe un marché obligataire à court terme pour vraiment accueillir les gérants de réserves de changes et leurs avoirs en yuans. Tout cela n’est que positif. »

Banque populaire de Chine

Banque populaire de Chine

Cependant d’autres observateurs craignent une dépréciation du yuan après son intégration. Une crainte rapidement écartée la Banque populaire de Chine, ce mardi 1er décembre : « il n’y a pas de fondement quant à la dépréciation continuelle du yuan et la Chine est capable de maintenir sa devise fondamentalement stable à un niveau raisonnable« .

D’ailleurs, le vice-gouverneur de la banque centrale Yi Gang a estimé que « la croissance moyenne et forte ainsi que la réserve des devises étrangères constituaient les piliers majeurs supportant la monnaie chinoise », révèle l’agence de presse Xinhua. « En cas de fluctuations brutales ou d’anomalies dans la balance internationale des paiements et dans le flux des capitaux transfrontaliers, la banque centrale n’hésitera pas à intervenir », a assuré Yi Gang, lors d’un point presse.

La banque centrale chinoise a indiqué dans un communiqué que « l’entrée du yuan dans ce panier signifie que la communauté internationale compte davantage sur la Chine pour jouer un rôle actif dans le domaine économique et financier mondial« . Ajoutant que cette décision est un signe de « reconnaissance par le FMI des progrès accomplis par la Chine en matière de développement économique, de réforme et d’ouverture, et que le yuan aiderait à promouvoir la représentation des DTS et à améliorer le système international actuel des devises ».

La banque centrale a rappelé que son pays allait accélérer « la promotion de la réforme et l’ouverture financières, afin de contribuer à la croissance économique, à la stabilité financière et à la gouvernance économique dans le monde ».

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :