Alors que la vie revient lentement à la normale dans le pays, les agences touristiques tentent tant bien que mal à encourager le tourisme de masse, a expliqué GlobalData, cabinet de données et d’analyse.

Rheanna Norris, analyste associée chez GlobalData, a expliqué que « les voyages intérieurs connaissent une augmentation et les points d’accès touristiques ont atteint leur capacité maximale lors de la récente fête nationale ».

Or la Chine court le risque d’encourager le tourisme de masse avant de pouvoir assuré la sécurité des touristes à travers le pays. En effet, les chinois ont été avertis qu’il fallait rester vigilant face à une possible contagion de Covid-19. Ainsi, « les rassemblements de masse et les comportements imprudents annuleront l’impact positif que le verrouillage a créé », a expliqué cette dernière.

D’après les analystes, une « ouverture trop rapide des frontières pourrait créer une deuxième vague de Covid-19. La Chine est le cinquième pays le plus visité au monde, les agences de voyages sont impatientes de reprendre leurs activités et de promouvoir à nouveau les voyages sans restriction ».

Cependant, les voyageurs chinois hésitent encore à l’idée d’aller en vacances. Raison pour laquelle, les agences touristiques vont lacer des campagnes de marketing, essayant d’instaurer la confiance au sein du marché source le plus puissant du monde.

Bien qu’une grande partie du monde reste en dehors des limites des voyages internationaux, les voyages intérieurs ont connu et commenceront à connaître une augmentation rapide.

Pour Rheanna Norris, « alors que le reste du monde s’attaque à la pandémie à son apogée, la Chine montre des signes encourageants avec le retour des résidents au travail et l’amélioration des marchés boursiers. Cependant, le gouvernement chinois doit rester en liaison étroite avec les organisations touristiques fortement présentes dans le pays pour garantir qu’une demande refoulée de tourisme n’encourage pas une deuxième vague de Covid-19 ».