Tencent Holdings a fait état le 18 août d’un bénéfice trimestriel en dessous des attentes et, pour la première fois, d’une baisse de son chiffre d’affaires sur un an. Ces résultats découlent des mesures gouvernementales prises sur les jeux vidéos, la crise sanitaire de Covid-19, et la baisse de la croissance économique.

Cette contraction est un revers pour le géant chinois des jeux vidéos et des réseaux sociaux, Tencent, qui est propriétaire de la plateforme de messagerie WeChat. Le groupe a enregistré une croissance à deux chiffres presque chaque trimestre depuis son entrée en bourse en 2004.

Cependant, le durcissement de la réglementation sur le secteur technologique, qui a débuté fin 2020, a freiné son expansion. Tencent a annoncé que son chiffre d’affaires a diminué de 3% à 134 milliards de yuans (19.5 milliards d’euros) pour le trimestre clos le 30 juin, contre 138,3 milliards de yuans un an plus tôt.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a également chuté de 56% pour atteindre 18,6 milliards de yuans, inférieur aux estimations des analystes qui tablaient sur 25 milliards de yuans.

« Au cours du deuxième trimestre, nous avons activement abandonné les activités non essentielles, resserré nos dépenses de marketing et réduit les dépenses d’exploitation », a déclaré Ma Huateng, directeur général de Tencent.

Tencent a aussi perdu près de 60% de sa valeur boursière depuis son pic de février 2021, à la suite de la nouvelle réglementation de Pékin visant à limiter l’influence des grandes entreprises numériques.

Toutefois, la société, dont le chiffre d’affaires s’élève à 373 milliards de dollars, a conservé sa place en tête des capitalisations boursières en Chine.

Enfin, le chiffre d’affaires des jeux en ligne, son principal moteur de profit, a diminué à la fois en Chine et à l’étranger, avec une baisse de 1% dans les deux marchés. Tencent n’a pas encore reçu de nouvelle licence de jeu de la part des régulateurs chinois, qui ont temporairement interrompu les approbations depuis plusieurs mois.

Ses services de réseaux sociaux ont enregistré une hausse de 1% de leurs revenus, WeChat ayant rapporté davantage grâce à son contenu vidéo. Tencent a fait état de 18,6 milliards de yuans (2.70 milliards euros) de recettes publicitaires au deuxième trimestre, soit une baisse de 18%, car les annonceurs restant prudents avec leurs budgets.