Un nombre croissant de parents décide d’inscrire leurs enfants dans des «écoles pour futurs PDG», afin qu’ils y apprennent des activités réservées aux classes aisées, tel que le golf, où à serrer des mains, se présenter avec aisance.

Formés aux règles de savoir-vivre, à la coopération, au management et à diverses techniques utiles dans la relation à autrui, ces compétences sont considérées comme indispensables pour réussir dans la vie.

En effet, les parents pensent que la réussite sociale et professionnelle repose sur un quotient émotionnel élevé et non le quotient intellectuel. Pour cela, ils dépensent d’importantes sommes pour ces formations. Ainsi,  certaines familles, voulant le meilleur pour leurs enfants, dépensent parfois l’équivalent de plus de 8 000 dollars américains (6 560 €) par an.

La pratique du golf est le sport priorisé, car il favoriserait selon les parents l’intelligence émotionnelle. Certains parents vont jusqu’à dépenser 150 dollars (123 €) par mois pour les cours de golf.

Une étude montre que 78,2 % des parents pensent que leurs enfants auront davantage besoin de l’intelligence émotionnelle que d’un Q.I. élevé au cours de leur future carrière.  Raison pour laquelle, ils veulent que leurs enfants s’y prennent tôt, certains enfants ont deux ou trois ans.