lundi, juin 24

Zimbabwe – Chine : inauguration de l’extension de la centrale hydroélectrique

Le ministre zimbabwéen de l’Energie, Simon Khaya Moyo, a salué la contribution financière, technologique et technique de la Chine dans le projet d’expansion de la centrale hydroélectrique de Kariba Sud.

Dans un entretien accordé à Xinhua à Kariba avant la mise en service des nouvelles unités par le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, le ministre a estimé que l’augmentation de la puissance électrique permettrait de réduire la facture des importations d’énergie du pays. En effet, la centrale pourra produire 300 MW supplémentaires.

Le pays produit désormais 1 050 MW d’électricité

« Nous sommes enchantés par le travail de nos collègues, Sinohydro et leurs partenaires locaux. Nous sommes vraiment ravis (…), car cela nous donne de la force, et nous avons à présent la conviction que notre facture des importations se réduira considérablement« , a expliqué le ministre.

La société Sinohydro, également spécialisée dans l’ingénierie et la construction hydroélectriques, a procédé à l’expansion de la centrale de Kariba Sud en ajoutant deux unités de 150 MW depuis 2014 pour un coût de 535 millions de dollars (438,7 millions d’euros).

Le projet d’expansion a augmenté la capacité installée de la centrale de 750 MW à 1050 MW, faisant de cette centrale la plus grande du Zimbabwe devant la centrale thermique de Hwange, dont la capacité installée est de 900 MW.

Normalement,  le pays a besoin de 1 400 MW d’électricité, mais elle en importe 300 MW de l’entreprise sud-africaine Eskom et 50 MW du Mozambicain Hydro Cabbora Basa. Raison pour laquelle, le Zimbabwe souhaite perdurer la coopération avec la Chine, afin qu’elle l’aide à développer sa capacité de production d’électricité.

Entrée en service de ces nouvelles unités  

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a mis en service le 28 mars 2018 le projet d’expansion hydroélectrique de Kariba Sud, qui correspond au plus grand développement énergétique du pays.

Cette installation devrait permettre d’atténuer les coupures d’électricité due au vieillissement de ses centrales, et aux besoins d’importation pour combler le manque.

Emmerson Mnangagwa a qualifié l’achèvement de ce projet de développement enthousiasmant pour le pays : «en discutant avec les ingénieurs de Zesa et leurs collègues de Chine, j’ai été ravi de découvrir qu’ils ont travaillé main dans la main depuis le premier jour (…) et ravi également par la mise en œuvre des idées et projets et par le travail harmonieux qu’ils ont fourni pour y parvenir».

« C’est une grande merveille qui montre ce que l’on peut accomplir en tant que gouvernement en collaboration avec d’autres institutions pour accéder à la technologie de nos amis« , a indiqué le président zimbabwéen, qui a remercié la Chine pour avoir fourni une ingénierie et une technologie électriques de pointe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *