Les petites et moyennes entreprises ont vu leurs revenus chuter de près de 70% en mars par rapport à l’année précédente. Les entreprises des secteurs de l’hôtellerie et de l’éducation ont le plus de mal à se remettre du coronavirus, selon une étude publiée par PBC School of Finance de l’Université de Tsinghua.

Les résultats brossent un tableau sombre de l’état de la deuxième économie mondiale, qui a été frappée par la pandémie au cours des deux premiers mois de l’année et qui est presque certaine d’enregistrer une contraction au premier trimestre.

Selon l’étude de la PBC School of Finance de l’Université de Tsinghua, les revenus des petites, moyennes et micro-entreprises à la fin du mois de mars 2020 étaient inférieurs de 69,5% à la même période un an plus tôt.

L’étude de Tsinghua était basée sur une analyse des dossiers commerciaux d’environ un million d’entreprises dont les revenus d’exploitation combinés équivalaient à 12,9% du produit intérieur brut national de la Chine en 2019. Près des deux tiers avaient des revenus annuels inférieurs à 1 million de RMB (127 800 €).