Depuis le 24 mai 2019, plus de 5 800 couples de même sexe se sont mariés à Taiwan. Selon un sondage, réalisé pour le compte du département de l’Egalité de genre du Yuan exécutif, plus de 60% des personnes interrogées soutiennent cette disposition législative, alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de 37% en 2018.

Our love will be forever. Close up of two gays bonding arms while lying on bed

Ainsi, les taïwanais sont de plus en plus nombreux à approuver la possibilité pour les couples homosexuels de se marier. Le 24 mai 2019, les premières unions étaient officiellement enregistrées par les bureaux de l’état civil des différentes villes et districts à Taiwan, une semaine après l’adoption par le Yuan législatif d’une loi distincte du code civil autorisant le mariage des couples de même sexe.

D’après le département de l’Egalité de genre, 5 871 couples s’étaient ainsi mariés civilement en date du 30 avril 2021. L’enquête montre que plus de 67% des personnes interrogées estiment que les couples de même sexe devraient avoir le droit d’adopter des enfants. Or la législation actuelle, seule l’adoption des enfants du conjoint est autorisée.

De plus, plus de 72% pensent que les couples homosexuels peuvent être d’aussi bons parents que leurs homologues hétérosexuels. Le sondage atteste que l’acceptation des personnes trans est aussi à la hausse, avec près de 89% de personnes interrogées affirmant n’avoir aucun problème à travailler à leurs côtés.

De plus, 76% approuvent la liberté pour elles de choisir librement leur manière de s’habiller à l’école ou sur le lieu de travail, et plus de 65% disant n’avoir aucun problème à partager les mêmes toilettes publiques avec des personnes trans.

L’enquête a été réalisée du 13 au 15 mai par téléphone auprès d’un échantillon de 1 080 personnes âgées de 20 ans et plus. Son intervalle de confiance est de 95% pour une marge d’erreur de plus ou moins 2,98 points.

D’ailleurs, un tribunal de Taiwan a statué en faveur d’un couple gay taïwanais-macanais dans un cas d’essai juridique accueilli par des activistes comme premier pas vers une reconnaissance complète des syndicats de même sexe avec des étrangers.

Taiwan est à l’avant-garde du mouvement des droits gay en plein essor en Asie et est devenu la première place de la région pour légaliser l’égalité du mariage en 2019.

Dans le cadre des règles actuelles, les taïwanais peuvent épouser des étrangers – mais seulement ceux des pays où le mariage de même sexe est également reconnu.

Le tribunal administratif de Taipei a révoqué la décision de 2019 d’une Office gouvernementale de rejeter l’enregistrement du mariage de Ting Tse-Yen et de son partenaire Leong Chin-Fai de Macao. Les activistes ont salué le renversement comme un « succès initial ».

Leong, 33 ans et Ting, 29 ans, ont cofondé un groupe pour aider les Taïwanais dont les partenaires proviennent de pays où le mariage de même sexe n’est pas légal, y compris le Japon, la Thaïlande, la Chine et le Vietnam.

À Taiwan, les mariages doivent être comptabilisés dans les bureaux d’inscription des ménages locaux pour être considérés comme légaux. Pour la première fois, un tribunal a directement ordonné au bureau d’enregistrement des ménages d’enregistrer un mariage international de même sexe, selon leur avocate Victoria Hsu.

Cette décision est certes sans précédent, mais elle ne s’appliquera pas aux autres couples internationaux de même sexe, a déclaré Victoria Hsu, qui a exhorté le gouvernement à modifier la loi pour éviter de multiples batailles juridiques.

« La liberté de mariage est un droit fondamental qui devrait être pleinement protégé au lieu de devoir passer par un examen de cas par cas », a déclaré l’avocate.