D’après le Bureau d’Etat des statistiques, les chinois sont les premiers touristes au monde, avec un nombre de voyages effectués considérable.

Ainsi les chinois se sont rendus vers d’autres pays 135 millions en 2016, contre 5 millions en 1995, soit une hausse annuelle de 17,6% en moyenne pendant 21 ans.

La Chine est devenue le premier pays émetteur de touristes en base annuelle depuis 2013, selon le BES. Ce marché devrait augmenter de 5% en moyenne chaque année dans les prochaines années, portant le nombre de touristes chinois à l’étranger à 157 millions en 2020, selon l’Académie du tourisme de la Chine.

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis a un impact sur le tourisme. En effet, le nombre de passagers sur les vols à destination des Etats-Unis est en baisse, selon les tours opérateurs. «Parmi les grandes destinations touristiques pour les Chinois, les Etats-Unis étaient classés 5e en 2017. Cette année, ils ont reculé à la 8e place dans notre classement», a expliqué Liu Zefan chez Ctrip.

Au contexte actuel s’ajoute la variation du taux de change yuan-dollar et le durcissement de la politique des visas aux Etats-Unis pèsent un peu plus. Selon le comparateur de vol Skyscanner, les réservations vers les Etats-Unis ont chuté de 42% à l’occasion de la Golden Week, «semaine des vacances en or», par rapport à l’an dernier, selon le South China Morning Post.

Les agences notent également une diminution de près de 17% des vols vers les Etats-Unis lors des trois premiers trimestres 2018. Le Japon, la Thaïlande et Hong Kong redeviennent les destinations préférées des chinois pour ces vacances d’octobre.

Les touristes chinois étaient jusqu’à présent les plus dépensiers aux Etats-Unis. En 2016, 2,97 millions de touristes chinois se sont rendus aux Etats-Unis, et ont fait 33 milliards de dollars d’achats sur place.