Après plusieurs années de tension sur le marché chinois de l’automobile, les ventes de voitures sont reparties à la hausse en Chine au cours de l’année 2021. Les véhicules à énergie nouvelle ont attiré tout particulièrement les consommateurs chinois.

Depuis 2017, la Chine attendait une hausse flagrante des ventes de véhicules. Selon des données de la China Association of Automobile Manufacturers (CAAM) publiées le 12 janvier, les ventes sont reparties à la hausse en 2021 sur le plus gros marché automobile au monde, enregistrant une hausse de 3,8% en glissement annuel, à 26,28 millions d’unités.

Une bonne nouvelle pour les acteurs chinois et étrangers présents sur le marché chinois, dont la croissance a considérablement ralenti au cours des quatre dernières années.

D’autant plus que la baisse des ventes de véhicules a commencé en 2018 avec la suppression progressive d’incitations fiscales et la guerre commerciale entre Washington et Pékin. A ce contexte déjà complexe, se sont ajoutées les retombées de la pandémie de Covid-19.

Un rebond commençait à être observé par les experts à la mi-2020, mais les ventes ont été freiné par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui a conduit les constructeurs automobiles à travers le monde à réduire ou à suspendre la production.

Si cette augmentation du volume des ventes de véhicules est encourageante, elle l’est d’autant plus pour les véhicules électrifiés. En effet, les véhicules électriques à batterie, hybrides rechargeables et à pile à combustible se sont vendues massivement sur les douze derniers mois, avec une croissance de 157,5%, pour atteindre 3,52 millions d’unités sur l’ensemble de l’année.

La CAAM a déclaré en décembre 2021 s’attendre à une hausse de 5,4% des ventes de véhicules, à 27,5 millions en 2022, et à une augmentation de 47% des ventes de véhicules à énergie nouvelle, soit 5 millions d’unités.

« Un optimisme fondé en grande partie sur la perspective d’une atténuation des difficultés telles que la pénurie de puces et les prix élevés des matières premières », a précisé la CAAM dans son communiqué.