Le gouvernement chinois a promis de continuer à fournir « l’aide nécessaire« , à Manille pour affronter des djihadistes qui occupent une ville de l’archipel.

En mai, des centaines de combattants ont brandit le drapeau noir du groupe Etat islamique (EI), après avoir pris le contrôle des quartiers de Marawi, une localité de la région de Mindanao, dans le sud des Philippines.

L’armée philippine a mené une campagne de bombardements et de combats au sol sans parvenir à déloger les assaillants endroits où ils se sont retranchés. D’ailleurs, fin juin, un premier lot d’aide d’urgence a été livré aux Philippines, comprenant une cargaison de fusils d’assaut, fusils de sniper et de munitions.

Cette première aide militaire intervient après la prise de position fin 2016 du président philippin Rodrigo Duterte de se séparer des Etats-Unis au profit de la Chine. Cette livraison d’armes, d’une valeur de 50 millions de yuans (6,5 millions d’euros), « reflète l’avènement d’une nouvelle ère dans les relations philippino-chinoises« , s’est réjouit Rodrigo Duterte.

L’ambassadeur chinois aux Philippines, Zhao Jianhua, a assuré qu’un « deuxième lot » d’armes chinoises sera bientôt livré. Lors d’une conférence conjointe avec son homologue philippin Alan Peter Cayetano, le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, avait expliqué « à l’avenir, conformément aux besoins des Philippines, nous continuerons à fournir l’assistance et l’aide nécessaires ».  

Lors du Sommet de l’ASEAN, Wang Yi a d’ailleurs appelé tous les pays d’Asie de l’Est à renforcer la coopération en matière de sécurité, en particulier sur les questions de sécurité non traditionnelles telles que le terrorisme, les crimes transnationaux et les catastrophes naturelles.

Le ministre chinois a indiqué que « la communication entre les pays sur les problèmes de sécurité est très importante, car elle peut dissiper les malentendus et les erreurs de jugement pour améliorer la confiance mutuelle ». Il a également appelé à « une voix unie pour soutenir le président philippin Rodrigo Duterte, aider les Philippines et soutenir ses populations afin de mettre fin aux conflits dès que possible ».