Les chefs de la diplomatie du G7 ont estimé mercredi qu’il n’y avait « aucune justification » pour la Chine à utiliser la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan comme « un prétexte » à des manœuvres militaires « agressives ».

Déclaration des ministres des Affaires étrangères du G7 sur la préservation de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan (3 août 2022) :

Nous, ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni, et Haut représentant de l’Union européenne, réaffirmons notre détermination commune à préserver l’ordre international fondé sur des règles de droit, la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan et dans le reste du monde.

Nous sommes préoccupés par les activités menaçantes menées récemment et annoncées par la République populaire de Chine (RPC), en particulier par les manœuvres à tirs réels et les mesures de coercition économique, qui risquent de provoquer une escalade inutile. Il n’est pas justifié d’utiliser une visite comme prétexte pour réaliser des activités militaires agressives dans le détroit de Taïwan. Les déplacements internationaux des parlementaires de nos pays sont des événements normaux et habituels. La réaction de la RPC, susceptible d’entraîner une escalade, risque d’accroître les tensions et de déstabiliser la région.

Nous appelons la RPC à ne pas modifier unilatéralement et par la force le statu quo dans la région et à régler les différends entre les deux rives du détroit de façon pacifique. Les politiques d’une seule Chine appliquées respectivement par les membres du G7 demeurent constantes, le cas échéant, tout comme leurs positions de base concernant Taïwan.

Nous réaffirmons notre détermination commune et inébranlable à préserver la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan et nous encourageons toutes les parties à garder leur calme, à faire preuve de retenue, à agir en toute transparence et à maintenir des canaux de communication ouverts pour éviter les malentendus.