Le président Xi Jinping va accorder aux pays arabes des prêts à hauteur de 20 milliards de dollars (16,8 milliards d’euros) pour assurer leur développement économique.

Cette aide devrait être affecté via des «projets générateurs d’emplois et qui auront un impact social positif dans les pays arabes ayant des besoins de reconstruction», a indiqué le président Xi Jinping.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping fin 2012, la Chine tente de renforcer son influence au Moyen-Orient. Sur le dossier syrien, plusieurs délégations du gouvernement et de l’opposition se sont rendues en Chine.

Sur le dossier iranien, le ministère des affaires étrangères a promis de continuer à respecter et à mettre en œuvre le  Plan d’action global conjoint, de s’opposer aux sanctions unilatérales et de protéger efficacement le régime international de non-prolifération.

Pour consolider ses relations avec ces territoires, le gouvernement chinois compte sur l’initiative de Xi Jinping, «La Ceinture et la Route», pour la construction d’infrastructures et le renforcement de la connectivité entre Asie, Europe, Moyen-Orient et Afrique.

La position géographique des pays arabes en fait des «partenaires naturels» de la Chine, a assuré Xi Jinping, dont le sommet Chine-Etats arabes devrait aboutir à la signature d’un accord de coopération sino-arabe sur le sujet.