mardi, juillet 16

Quels sont les pays africains les plus dépendants des prêts de la Chine ?

Alors que le 9ème Forum de la Coopération Chine-Afrique (FOCAC) aura lieu à la fin de l’année 2024, les relations entre la Chine et le continent africain se sont transformés depuis le dernier FOCAC de Dakar en 2021, les experts ont constaté une chute spectaculaire des prêts chinois accordés aux pays africains.

Selon un rapport publié en septembre 2023 par le Global Development Policy Center, un think tank rattaché à l’Université de Boston (États-Unis), les prêts accordés par la Chine aux gouvernements africains en 2022 ont chuté à leur plus bas niveau depuis 2004, pour s’établir à 994,48 millions de dollars seulement.

Intitulé « A New State of Lending: Chinese Loans to Africa« , le rapport explique qu’en 2022, le montant moyen des prêts accordés par la Chine aux pays africains a diminué par rapport à l’année précédente. Durant l’année écoulée, Pékin a accordé à l’Afrique neuf prêts totalisant 994,48 millions de dollars contre sept prêts d’un montant cumulé de 1,22 milliard de dollars en 2021.

Lire aussi : Routes de la Soie: l’engagement de la Chine baisse en Afrique subsaharienne et grimpe en Asie

Cette baisse s’explique par le fait que la Chine se détourne du financement des grands projets infrastructures en Afrique, où de plus en plus de pays souffrent du poids de la dette. De plus, le recentrage de la Chine sur ses priorités nationales et l’adoption d’une nouvelle approche relative à l’initiative des « Nouvelles routes de la Soie » basée sur des projets plus petits, de meilleure qualité et plus respectueux de l’environnement (Green, small and beautiful) expliquent pourquoi les prêts chinois ont diminué.

Lire aussi : Les investissements directs étrangers de la Chine en Afrique se sont élevés à 74 milliards

Les rapporteurs ont expliqué que au cours des années 2021 et 2022, la Banque chinoise d’import-export de Chine (China Eximbank) est restée le principal bailleur de fonds en Afrique. La banque a accordé sur cette période 9 des 16 prêts recensés pour un montant de 1,42 milliard de dollars.

De son côté, la China Development Bank (CDB) n’a alloué aucun prêt en 2021 et un prêt de 14,74 millions de dollars en 2022. Les autres principaux prêteurs sont la Bank of China (BOC), la China National Aero-Technology Import and Export Corporation (CATIC) la China Shipbuilding Trading Company (CSTC).

Ces banques ont accordés des prêts en 2021 et 2022 au Sénégal, au Bénin, à la Côte d’Ivoire, à l’Angola, à l’Ouganda, au Ghana, au Rwanda et à la République démocratique du Congo (RDC).

Les pays africains ayant eu le plus recours aux prêts chinois ces vingt dernières années

Entre 2000 et 2022, la répartition par secteur des prêts accordés par la Chine aux pays africains a changé, car 45% du total des prêts s’est dirigé vers le secteur du transport. Par la suite, les secteurs de l’environnement (21%), des technologies de l’information et de la communication (12%), de l’éducation (10%) et de la défense (6%) sont concernés, alors qu’aucun prêt n’a concerné le secteur de l’énergie.

L’Angola, l’Ethiopie et le KEnya représentent les pays africains ayant eu recours aux prêts de la Chine, depuis l’an 2000. Toutefois, ces trois pays ont réduit leurs demandes de prêts chinois entre 2020 et 2021, alors que les États d’Afrique de l’ouest ont eu davantage recours à ces derniers.

Ainsi, entre 2000 et 2022, l’Angola a reçu 44 997,09 milliards de dollars de prêts contre 5353,79 millions (M) de dollars pour le Ghana. Dans le détails

  • Éthiopie : 14 144,57
  • Kenya : 9 670,75
  • Zambie : 9 085,45
  • Égypte : 8 927,77
  • Nigeria : 7 987, 65
  • Soudan : 6 079,22
  • Afrique du sud : 6 045, 28
  • Cameroun : 5 912,99

Selon le rapport du Global Development Policy Center, entre 2000 et 2022, 39 bailleurs de fonds chinois ont accordé 1243 prêts d’une valeur globale de 170,08 milliards de dollars à 49 gouvernements africains, des dizaines d’entreprises publiques et sept institutions multilatérales régionales.

Sur la même périose, es prêts chinois représentent 64% du total des financements accordés au continent par la Banque mondiale durant la même période (264,15 milliards de dollars) et près de cinq fois les prêts décaissés par la Banque africaine de développement (36,85 milliards de dollars).

La répartition de ces prêts débloqués au cours des 23 dernières années par sous-région du continent africain fait ressortir que l’Afrique australe tient le haut du pavé avec 67,67 milliards de dollars devant l’Afrique de l’Est (40,35 milliards), l’Afrique de l’Ouest (28,38 milliards), l’Afrique centrale (19,65 milliards) et l’Afrique du Nord (11,09 milliards), a révélé l’agence EcoFin.

A New State of Lending: Chinese Loans to Africa  : https://www.bu.edu/gdp/2023/09/18/a-new-state-of-lending-chinese-loans-to-africa/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *