Le gouvernement va entamer un important plan de remaniement ministériel afin de «rendre le gouvernement mieux structuré, plus efficace et axé sur le service».

Selon le plan de réforme institutionnelle du Conseil des Affaires d’Etat, soumis lors la 1ère session de la 13e Assemblée populaire nationale, le conseiller  Wang Yong avait évoqué la mise en place de 26 ministères et commissions relevant directement du gouvernement.

Ainsi, les chinois verront apparaitre un ministère des ressources naturelles, un ministère de la gestion des urgences et un ministère des affaires des vétérans, qui protégera «les droits et les intérêts légitimes des militaires et de leurs familles, améliorera le système de gestion et de service du personnel militaire démobilisé et fera du service militaire un métier bénéficiant du respect du public».

A cela s’ajoute, la création d’un  ministère de l’environnement écologique destiné à «renforcé la protection environnementale ; élaboré et mettre œuvre des politiques, plans et normes sur l’environnement écologique, et à surveiller et appliquer les lois concernant l’environnement écologique».

Le ministère de la protection environnementale sera démantelé pour permettre la création de cette nouvelle institution qui devra également contrôler la pollution et la sûreté nucléaire et radiologique et organisera des inspections.

De nouvelles administrations seront également créées sous la direction du gouvernement, dont une agence de coopération sur le développement international, une administration d’Etat de l’immigration et une commission de contrôle des banques et des assurances.

Il est ainsi prévu de réduire le nombre de ministères, à huit, et de vice-ministres à sept. Wang Yong a indiqué que la réforme se concentrera sur la restructuration institutionnelle des domaines clés, afin de renforcer les fonctions du gouvernement sur la gestion économique, la supervision du marché, la gestion sociale, les services publics et la protection écologique et environnementale.

Il a souligné que le remaniement du gouvernement central levait les obstacles institutionnels pour aider le marché à jouer un rôle décisif dans l’allocation des ressources. Le remaniement aidera également la Chine à bâtir une économie moderne dotée d’une croissance de haute qualité.