Les quatre puits de pétrole de schiste exploités dans la zone d’exploration de l’est du champ pétrolifère Shengli appartenant à China Petroleum & Chemical Corporation (Sinopec) ont enregistré un débit pétrolier élevé le 3 novembre.

Parmi ceux-ci, le puits Fanye-1 a atteint un pic de production quotidienne de 171 tonnes, établissant le record le plus élevé jamais réalisé au pays par un seul puits de ce genre.

Constituant une percée stratégique dans le domaine de l’extraction du pétrole de schiste dans le champ Shengli, ce record de production a mis en évidence les perspectives prometteuses des activités d’exploration et d’exploitation de cette ressource dans la région.

Selon les prévisions actuelles des explorateurs du champ pétrolifère Shengli, le premier lot de réserves géologiques de pétrole de schiste se situe à 458 millions de tonnes. Les estimations préliminaires indiquent que les ressources en pétrole de schiste dans la région s’élèveraient à plus de quatre milliards de tonnes, ce qui représente un territoire pratiquement nouveau pour l’augmentation des réserves et de la production dans l’est de la Chine.

Le pétrole de schiste est une ressource stockée dans les micro et les nanopores de couches de schiste. Dans le champ Shengli, ce type de pétrole est exploité depuis une profondeur de plus de 3 000 mètres, à une température atteignant 170 degrés Celsius, dans un espace de stockage plus fin qu’un cheveu. Le faible degré d’évolution géologique, la forte densité, la faible fluidité et les circonstances d’exploitation difficiles ont remis en question l’efficacité des techniques de forage et de fracturation.

Pour surmonter les défis liés à l’exploration et à l’exploitation du pétrole de schiste, les professionnels du champ Shengli ont mis au point trois importantes technologies. Au cours des dix dernières années, plus de 40 types d’études à divers niveaux ont été menées sur le pétrole de schiste dans ce champ, y compris le National Basic Research Program (programme 973) de la Chine et de grands projets spéciaux visant notamment à réaliser ce qui suit :

  • Établir un modèle d’accumulation et d’enrichissement du pétrole de schiste dans les bassins d’effondrement continentaux afin d’élaborer une technologie d’évaluation permettant d’optimiser la ressource et de découvrir ses « cachettes ».
  • Mettre au point une technologie de forage rapide et de haute qualité avec des fluides synthétiques pour rendre plus efficace le forage horizontal de puits de plus de 2 000 mètres, à moins de 3 300 mètres de profondeur.
  • Élaborer une technologie de fracturation de réseau combiné à échelles multiples qui favoriserait le déversement du pétrole de schiste sur des centaines de voies millimétriques fabriquées artificiellement.

À l’heure actuelle, le champ pétrolifère Shengli est entièrement équipé pour l’exploration et l’exploitation complètes du pétrole de schiste. L’entreprise travaille sur des technologies pour des puits horizontaux plus longs et sur le développement multicouche et tridimensionnel, en se basant de façon novatrice sur le modèle « puits-usine » pour accélérer la création d’une zone pionnière nationale d’exploitation du pétrole de schiste dans le bassin d’effondrement continental de Jiyang.

«La prochaine étape pour le champ pétrolifère Shengli de Sinopec est de poursuivre les efforts de recherche approfondie et d’améliorer les capacités d’ingénierie pour appuyer l’augmentation des réserves et de la production de pétrole de schiste à grande échelle. La capacité de production de ce type de pétrole devrait atteindre un million de tonnes au cours des cinq prochaines années, ce qui devrait consolider le rendement de production et la résilience en matière de sécurité énergétique en Chine», a expliqué Kong Fanqun, président adjoint de Sinopec et directeur général du champ pétrolifère Shengli de Sinopec.

En outre, Sinopec a fait état de percées majeures dans le domaine de l’exploration du gaz de schiste, comme l’établissement du premier champ chinois de gaz de schiste à grande échelle (le champ Fuling) et la découverte du premier champ profond de gaz de schiste au pays (champ Weirong), dont la première phase des activités d’exploitation a donné lieu à la production d’un milliard de mètres cubes en 2020.

Une autre percée est la découverte du potentiel de production du principal puits d’exploration de gaz de schiste Dongye Deep 2 dans le bassin du Sichuan. En effet, des tests ont permis de déterminer qu’il génère au quotidien 412 000 mètres cubes de gaz de grande qualité, ce qui représente un rendement considérable dans l’industrie de l’exploration du gaz de schiste ultra-profond à plus de 4 000 mètres sous la terre.