Par Olivier Vérot, expert en marketing numérique en Chine – L’autorité chinoise de régulation du cyberespace a notifié 10 mesures visant, selon elle, à lutter contre les aspects pervers de la culture des « cercles de fans » dans l’industrie du divertissement.

Il s’agit notamment des manifestations rationnelles de fans dévoués idolâtrant aveuglément des célébrités, de la limitation des dépenses excessives lorsque leurs stars préférées apparaissent ou se produisent en direct pour eux, et de la mise hors la loi de la cyber-intimidation, entre autres choses, qui prévaut dans les fan-clubs en ligne sur les plateformes de médias sociaux.

LES CYBER CÉLÉBRITÉS

La Chine prend des mesures pour réprimer la culture des célébrités en ligne, notamment en annulant tous les classements d’artistes, en obligeant les agences associées aux célébrités à approuver tout contenu de communauté de fans avant qu’il ne puisse être publié ou vendu dans les magasins, en réglementant la vente de marchandises, en supprimant rapidement les attaques verbales contre les fans de différentes idoles dès qu’ils en ont connaissance par le biais de plateformes de médias sociaux comme Weibo par exemple – une application similaire à Twitter.

Des changements spectaculaires sont en train de se produire dans l’industrie du divertissement en Chine. Le président Xi Jinping a ordonné un nettoyage de la culture populaire du pays, avec des projets de limitation des salaires et même de désignation des stars de cinéma – tout cela dans le but de maintenir un contrôle strict sur ce qui est vu par les citoyens, que ce soit à l’écran ou par le biais des médias sociaux. Le marché du divertissement en Chine, est fortement digitalisé.

LA SÉLECTION DES ACTEURS

L’administration nationale de la radio et de la télévision a ordonné à toutes les sociétés de télévision et aux plateformes Internet de « contrôler strictement la sélection des acteurs des programmes », en s’assurant qu’ils ont une position politique correcte.

Ils doivent également faire preuve d’une conduite irréprochable et d’un fort crédit social pour que ces artistes ou invités soient non seulement appropriés mais aussi bienvenus à l’écran. L’administration a publié: « Nous devons protéger les jeunes qui ont été blessés émotionnellement en raison de leur relation malsaine avec des célébrités ».

L’ENRICHISSEMENT DES STARS DU DIVERTISSEMENT

L’industrie du divertissement a parcouru un long chemin au cours des dernières années. Les stars sont souvent riches, célèbres et ont réussi au-delà de leurs rêves les plus fous, mais il y a toujours quelque chose de nouveau à venir qui peut enlever tout ce succès !

Le type de spectacle qu’ils devraient faire pour conserver leur public ou même pour susciter à nouveau l’intérêt des gens serait très différent de ce qui était populaire auparavant, car de nos jours, nous ne sommes pas du tout intéressés par les célébrités qui ne font que chanter/danser sur scène, en plus de n’importe quel autre talent qu’ils pensent pouvoir leur rapporter de l’argent, au lieu de se concentrer uniquement sur la promotion de la culture traditionnelle tout en créant des normes de beauté correctes dans toute la Chine.

Ces influenceurs doivent désormais se tenir à l’écart des ragots, des « idoles des fillettes », des grandes fortunes et des célébrités vulgaires sur Internet, car les réglementations changent. Ils ne peuvent plus encourager leurs fans à faire du shopping ou à acheter une carte de membre pour voter pour eux, mais doivent les inciter à participer à des émissions de charité, par exemple.

La Chine a dressé une liste noire de célébrités qui se « comportent mal » en réponse aux récentes législations du pays. La liste comprend des dizaines de personnalités, dont des acteurs et des chanteurs comme Kris Wu, arrêté pour suspicion de viol, mais aussi un nom bien connu : Zheng Shuang (l’actrice).

Elle a été suspendue de ses fonctions d’actrice après avoir été impliquée dans ce que l’on a appelé le scandale des mères porteuses en Chine. L’année dernière, son ex-partenaire l’a accusée d’avoir abandonné leurs deux bébés en fuyant à l’étranger pour des pâturages plus verts, sans payer d’impôts en chemin.

ZHAO WEI, L’ACTRICE QUI A DISPARU DE WEB CHINOIS

Ce n’est un secret pour personne que Zhao Wei a dû mener un combat difficile en termes de célébrité et de fortune. En Chine, il est toujours difficile de distinguer la vérité de ce que l’on souhaite.

La disparition de l’acteur Zhao Wei incarne de nombreux aspects de la campagne menée par le gouvernement chinois pour démolir le fandom et la culture des célébrités en général.

Au cours de son parcours, elle s’est débarrassée d’un scandale lié au port d’une tenue ressemblant à un drapeau japonais et est devenue incroyablement riche. Elle a également été bannie pendant cinq ans par l’autorité chinoise de régulation des valeurs mobilières.

Aujourd’hui, la célébrité qui avait accumulé 86 millions d’adeptes sur Weibo a non seulement disparu de la scène publique, mais tous ses films et séries télévisées ont été retirés de la circulation en vertu d’une directive de l’État.

L’actrice est actuellement poursuivi en justice en Chine, et les administrations chinoises sont en train de régler le cas. Il s’agit de montrer l’exemple comme celui de Fan bing Bing auparavant,  explique Jin Wang, un avocat en Chine.

CES STARS QUI TRICHENT

En lien avec ces accusations, une liste de « célébrités qui se comportent mal », qui aurait été mise sur liste noire par les autorités de diffusion chinoises, a circulé sur les médias sociaux. Zhao et Zheng figuraient tous deux sur cette liste, ainsi que la pop star sino-canadienne Kris Wu. Toutefois, la raison pour laquelle Zhao était visé n’a pas été immédiatement précisée. La Chine veut créer un internet plus « clean » explique un influenceur lors d’un rendez vous business.

LA LUTTE CONTRE LES HOMMES EFFÉMINES

La Chine essaie de sortir des vieilles traditions et de se tourner vers l’avenir. Elle a interdit les « sissy idols » et les hommes efféminés, affirmant que cela permettra d’établir une « norme de beauté appropriée ».

Lire aussi : La Chine bannit les hommes «efféminés» de la télévision

« La nouvelle Chine a besoin de modèles masculins forts pour rajeunir la nation« , a déclaré Li Wenhong lors d’une conférence de presse tenue au début du mois, avant d’annoncer ces décisions avec d’autres responsables des départements chargés du développement culturel. Il est important pour eux de promouvoir des marques qui représentent ce à quoi ils aspirent.

Les hommes étaient utilisé dans la promotion des rouges à lèvres en Chine, un marché qui explosait.

UNE NOUVELLE RÉVOLUTION CULTURELLE ?

La récente vague de censure stricte en Chine continentale n’est pas sans rappeler la Révolution culturelle, une décennie de troubles politiques et sociaux qui a radicalement modifié la société. Le parti communiste considère que la culture populaire est l’un des domaines dans lesquels il peut nous contrôler plus facilement que jamais. Il n’est donc pas surprenant que cette situation ait suscité la controverse parmi ceux qui valorisent la créativité ou la liberté d’expression.

Cependant, certaines réactions encourageantes ont été enregistrées de la part d’artistes dont le travail était auparavant supprimé, car les gens les connaissent à nouveau par le biais des médias sociaux occidentaux sans être surveillés par les fonctionnaires de l’État qui recherchent tout ce qui est négatif en ligne – ce qui pourrait bien changer la façon dont les consommateurs chinois achètent les marques étrangères.

Les gouvernements du monde vont devoir réguler le divertissement, est ce que la Chine est en avant-garde des bonnes pratiques, l’avenir nous le dira.

À l’heure des bouleversements numériques, les nouvelles directives pour la radio, la télévision et l’internet ne sont qu’une étape de plus dans l’évolution permanente du secteur des médias. Comme toujours, c’est à nous, spécialistes du marketing, d’observer les tendances, et de s’adapter.

Les marques se doivent de garder un œil sur la manière dont ces changements affectent les stratégies de marketing.