De notre stagiaire Manon KBidi – Le 6 juillet 2021, Xi Jinping, secrétaire général du comité central du Parti COmmuniste Chinois (PCC) et Président chinois, a prononcé un discours inaugural lors du sommet du PCC et des partis politiques mondiaux, organisé par liaison vidéo à Beijing.

Pour comprendre son discours, Chine-Magazine.Com vous proposons une analyse :

Le sommet du PCC et des partis politiques mondiaux, placé sous le thème «Pour le bien-être du peuple», a réunit plus de 500 dirigeants de partis politiques et d’organisations politiques venant de plus de 160 pays et plus de 10  000 représentants ont participé à ce sommet, selon le reportage de la chaîne CGTN.

Au moment où le PCC a marqué son centenaire, ces échanges visaient à renforcer les échanges entre les partis politiques mondiaux, afin que chacun d’entre eux prennent leurs responsabilités face aux problèmes mondiaux, selon les propos relayés par les médias chinois.

«Premièrement, nous devons prendre la responsabilité de montrer la voie, afin de façonner un avenir commun à toute l’humanité», a déclaré le président Xi Jinping.

Pour ce dernier, le monde regorge d’opportunité de coopération. Selon lui, il faut renforcer et aligner les intérêts nationaux afin d’aller vers une communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

«Deuxièmement, nous devons prendre la responsabilité de parvenir à un consensus, de défendre et de promouvoir des valeurs communes à toute l’humanité», a déclaré Xi Jinping.

Selon ce dernier, «malgré des différences en termes d’histoire, de civilisation, de régime et de développement, tout le peuple aspire aux valeurs universelles  : de paix, de développement d’équité, de justice, et de démocratie». D’après le secrétaire général du PCC, Xi Jinping, atteste qu’avec une ouverture d’esprit, il est possible d’apprécier et d’accepter ce que chacun puisse avoir des visions et des interprétations différentes de ses valeurs.

«Troisièmement, nous devons assurer la responsabilité de promouvoir le développement, afin que les résultats du développement profitent équitablement aux peuples de tous les pays» a déclaré Xi Jinping.

Le développement est la clé du bien-être du peuple pour les responsables chinois, qui assurent qu’il s’agit que le plus grand défi reste de faire face aux écarts de richesse et à la fracture du développement.

Le président de la République populaire de Chine a appelé les partis politiques du monde entier à s’opposer conjointement à la pratique consistant à rechercher le blocage technologique, la division et le découplage.

Xi Jinping a ajouté que «toute manipulation politique visant à saboter le développement d’autres pays et à porter atteinte aux moyens de subsistance d’autres peuples ne recevra qu’un faible soutien et s’avérera futile», a assuré l’agence de presse, Xinhua.

«Quatrièmement, nous devons assumer la responsabilité de renforcer la coopération et de travailler ensemble pour faire face aux risques et aux défis mondiaux»

Selon le reportage de CGTN, afin d’éviter des divisions, Xi Jinping a appelé les partis politiques du monde entier à s’opposer à la pratique consistant à politiser la pandémie de la COVID-19 ou à accoler une étiquette géographique au virus.

En Occident, la Chine a désormais une image négative auprès des occidentaux, notamment auprès des français. Ces derniers sont 26% à penser que le nouveau coronavirus avait été fabriqué en laboratoire, selon une étude de l’Ifop.
Par la suite, la Chine a proposé de fournir 2 milliards de dollars (1,8 mds d’euros) d’aide aux pays touchés par le Covid-19, en particulier les pays en développement.

Outre, cette aide financière, la Chine va exporter des vaccins vers 43 pays, et fournir plus de 280 milliards de masques, plus de 3,4 milliards de vêtements de protection et plus de 4 milliards de kits de test dans le monde, a rapporté le site d’information Guancha.

Par la suite, le Président Xi Jinping a souligné l’importance de resserrer ensemble les barrières de sécurité pour faire face au terrorisme et à d’autres ennemis communs de l’humanité.

Par conséquent, il a également appelé les partis politique étrangers à faire des efforts pour construire une patrie verte dans le but atténuer les conséquences du changement climatique.

La Chine mise sur plusieurs projets tels que «La Grande Muraille Verte», afin de lutter contre le réchauffement climatique, et des efforts sont mis en place pour atteindre le pic de ses émissions de CO² avant 2030 et elle s’est engagée à atteindre la neutralité carbone d’ici 2060.

Pour Ioulia Timochenko, dirigeante du parti ukrainien Patrie, un dialogue mondial était nécessaire pour parvenir à l’objectif d’un développement durable, selon les propos cités par l’agence de presse Xinhua.

«Cinquièmement, nous devons assumer la responsabilité d’améliorer la gouvernance et d’améliorer continuellement notre capacité à rechercher le bonheur pour le peuple», a assuré le président Xi Jinping.

D’après le secrétaire général du PCC, tous les peuples de tous les pays ont le droit de choisir leur propre voie de développement et leur propre modèle institutionnel: «il existe différentes manières de réaliser la démocratie. Qu’un pays soit démocratique ou non doit être jugé par son propre peuple, et non par une petite minorité de particuliers», a-t-il soutenu.

Le PCC s’engage pour le bien-être du peuple, cette modernisation à la chinoise a pour but de travailler conjointement avec les autres partis mondiaux pour obtenir un résultat gagnant-gagnant, a assuré ce dernier.

Depuis le lancement de l’Initiative «La Ceinture et la Route», la Chine a signé des coopérations avec 140 pays et 32 organisations internationales. Elle a réalisé plus de 2000 projets et a plus de 9,2 billions de dollars (+8 000 milliards d’euros) d’échanges commerciaux avec ses partenariats, a rapporté le site Guancha.

Pour le secrétaire général du Parti congolais du travail, Pierre Moussa, «en Chine c’est le Parti communiste chinois qui inspire et conduit l’ensemble des réformes qui constituent aujourd’hui les politiques publiques au niveau de ce grand pays. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Le peuple chinois a vu que ces dernières années des millions de Chinois sont sortis de l’extrême pauvreté, de l’extrême précarité, et la Chine, aujourd’hui, est l’un des phares de l’économie mondiale» 

En effet, depuis le 18e Congrès national du PCC, 98,99 millions de résidents ruraux vivaient sous le seuil de pauvreté en Chine, mais aujourd’hui ils ont été sortis de la pauvreté. L’objectif de la réduction de la pauvreté, fixé initialement dans l’Agenda 2030 du développement durable de l’ONU, a été réalisé avec dix ans d’avance.

Pour conclure son allocution, le secrétaire général du PCC, Xi Jinping s’est dit confiant et a affirmé que le PCC améliorera activement la gouvernance mondiale et apportera de nouvelles contributions pour relever les défis communs à toute l’humanité. Les partis politiques peuvent apprendre des expériences du PCC chinois et unir leurs forces pour créer un avenir meilleur.