mardi, juillet 23

Étiquette : police militaire

Les organes des forces armées de l’APL
Comprendre la Chine, Défense, POLITIQUE

Les organes des forces armées de l’APL

Après la fondation de la République Populaire de Chine en 1949, l'Armée Populaire de Libération (APL) s'est développée de manière graduelle, afin de créer des forces armées, composées des unités d'active et de réserve de l'APL, des unités de la police armée et de la milice populaire. Les unités d'active et de réserve de l'Armée Populaire de libération. L'APL est composée des unités d'active et des unités de réserve : les unités actives sont les forces terrestres, navales et aériennes, la deuxième artillerie, les académies et écoles militaires et les institutions des sciences et techniques de défense. Les forces terrestres comprennent l'infanterie, les unités blindées, l'artillerie, le génie, le corps de transmission et le corps de défense contre les armes chimiqu...
Le Ministère de la Défense nationale (RPC)
Comprendre la Chine

Le Ministère de la Défense nationale (RPC)

Le ministère de la Défense nationale (中国国防部) de la République Populaire de Chine est un ministère sous l’autorité du Conseil des affaires de l’État. Dirigé par le ministre de la Défense nationale, ce ministère n’a aucune autorité sur l’Armée populaire de libération, qui est subordonnée à l’autorité de la Commission militaire centrale (CMC). Son rôle est de tenir lieu de bureau de liaison avec les militaires étrangers. Le ministre est toujours un officier militaire et en général un vice-président de la CMC. Créé lors de la première session de la Ie Assemblée populaire nationale en 1954., il a pour attributions principales de gérer de façon unifiée l'édification des forces armées du pays entier. Il s'agit de l'enrôlement des forces armées, leur structuration, leur équipement...
Les départements généraux de la Commission militaire centrale
Comprendre la Chine

Les départements généraux de la Commission militaire centrale

Ils comprennent l'Etat-major général, le Département politique général, le Département général de l'Intendance et le Département général de l'Equipement, qui sont à la fois ses organismes fonctionnels et les organes de direction du travail militaire, politique, logistique et de l'équipement de toute l'armée. La principale mission de ces départements est de garantir la réalisation des décisions stratégiques, et des principes et mesures politiques concernant les combats et la construction de l'armée. L'Etat-major général est l'organe de direction militaire chargé d'organiser et de diriger la construction militaire des forces armées du pays, et d'organiser et de commander leurs opérations militaires. Il comprend des sections chargées respectivement du combat, du renseignement, de la ...
La  Commission militaire centrale
Comprendre la Chine

La Commission militaire centrale

Le nom de Commission militaire centrale (CMC) (中央军事委员会 - Zhōngyāng Jūnshì Wěiyuánhuì) est l’organe militaire suprême de l’Etat, et est chargée de diriger les forces armées du pays entier. Elle est formée du président, des vice-présidents et des membres et exerce le système de responsabilité du président. Elle a un mandat de cinq ans, rééligible, et dirige toutes les forces armées du pays, y compris l'Armée Populaire de Libération de Chine, la police armée populaire de Chine et la milice populaire. La CMC fait référence à deux organismes au sein de la Chine (RPC), la commission militaire centrale de Chine, et la commission militaire centrale du Parti communiste chinois, généralement considérées comme étant une même entité. Elle exerce le commandement sur l'Armée populaire de li...
Attaque à l’épée de samouraï contre la présidence à Taïwan
RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Attaque à l’épée de samouraï contre la présidence à Taïwan

Le bâtiment de la présidence de Taïwan a été attaqué par un assaillant, qui portait du drapeau national chinois. Brandissant une épée de samouraï, il a blessé vendredi 18 août un garde de la police militaire. Le suspect, un Taïwanais arrêté sur les lieux de l'attaque, a expliqué qu'il voulait exprimer ses opinions politiques et qu'il avait volé l'épée dans le Musée des Forces armées voisin, selon les forces de l'ordre interrogées par l'Agence France Presse. L'assaillant "a utilisé un marteau pour briser une vitrine dans un musée d'histoire et voler une épée de samouraï", a indiqué la police, qui a souligné que "le drapeau national chinois a été retrouvé dans son sac à dos. Il a dit qu'il voulait exprimer ses vues politiques en se rendant à la présidence". L'homme, identifié sous s...