La société civile, les défenseurs des droits des homosexuels et des législateurs de plusieurs partis défilent ensemble pour soutenir la communauté LGBT de Taïwan.

Le défilé de la fierté « Love Wins » est descendu dans les rues du comté de Miaoli, le 2 octobre, pour promouvoir les droits de la communauté LGBT de Taïwan et l’égalité des sexes.

Dans le cadre des célébrations du Mois de la fierté de la communauté LGBT, le défilé de 3,5 kilomètres a attiré des centaines de participants de Taïwan, y compris des législateurs d’un certain nombre de partis, après avoir quitté le Miaoli County Hall, le 2 octobre.

19 stands tenus par des organisations non gouvernementales et des entreprises favorables aux LGBT étaient présentes le long du défilé, afin de sensibiliser la population aux droits des homosexuels.

Parmi les législateurs qui ont rejoint la marche figuraient Claire Wang et Sang Kok-ting du New Power Party, Yu Mei-nu et Chen Kuang-hsuan du Parti démocratique progressiste et les indépendants Tseng Wen-hsueh et Chen Pin-an.

Les organisateurs de l’événement ont déclaré que le défilé de la fierté, placé sous le thème « Love Wins » était l’occasion d’unir tous les partisans de l’égalité des sexes dans le comté de Miaoli, considéré comme plus traditionnel que ses comtés voisins.

Ils ont ajouté qu’ils avaient pu collecter plus de 260 000 NT $ (8 990 $ US) pour le défilé de cette année et que cela montrait la détermination locale à soutenir les personnes LGBT, selon le site UDN.

Les organisateurs ont exprimé l’espoir que le gouvernement du comté pourrait prendre en compte les communautés LGBT dans leurs politiques et sortir du cadre «masculin et féminin». Ils ont également exhorté les taïwanais à mieux comprendre les identités LGBT afin d’éviter la discrimination et la peur potentielles, a rapporté l’AIIC.

Pendant ce temps, Taipei organisera le plus grand défilé gay d’Asie plus tard au cours du mois d’octobre, sur le thème « La beauté, à ma façon ». Près de 200 000 personnes de Taïwan et d’outre-mer ont pris part à l’événement de l’année dernière, mais les participants devront respecter les mesures de sécurité sanitaire, en raison de la pandémie de coronavirus.