Une alliance nationale de protection des tortues de mer a été officiellement établie le 30 mai dans la ville de Sanya de la province chinoise de Hainan.

La protection des tortues est devenue au cours des deux dernières décennies une mission importante de la population de Hainan. Dans les années 1990, le gouvernement a placé la tortue de mer sous une protection d’État de classe II.

Pêcheurs et patrouilleurs en mer ont participé à la démarche du gouvernement de surveillance et protection des tortues. Au cours de certaines patrouilles, ils ont inspecté les îles afin de déplacer les œufs vers un endroit sûr s’ils sont immergés dans l’eau et pour les protéger du vol.

Les tortues vertes pondent en moyenne de 70 à 80 œufs cinq fois par an, et enterrent leurs œufs sur les plages de la région entre avril et octobre. Les îles Xisha sont l’un des rares endroits du pays où les tortues de mer nichent et se reproduisent. Les statistiques montrent que seulement 1 œuf sur 100 survit jusqu’à l’âge adulte, et il faut 20 ans pour que les tortues vertes atteignent leur maturité.

Cette alliance, lancée par l’Association nationale de la conservation de la faune aquatique relevant du ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales, est une plate-forme de bien-être public composée initialement de plus de 90 organisations, dont des organes gouvernementaux, des agences d’application de la loi, des universités et des ONG.

Zhang Xianliang, directeur chargé des affaires de la pêche du ministère, a expliqué à la presse que cette «alliance visant à promouvoir la communication et la coopération était efficace en matière de protection de la faune aquatique».

Plusieurs partenariats ont été établis pour protéger l’esturgeon chinois, le marsouin aptère du Yangtsé, le dauphin blanc de Chine et le phoque tacheté. Ce sont désormais les tortues de mer qui bénéficient d’une telle protection.

D’autant plus qu’à cause des activités humaines et du changement climatique, «les habitats des tortues de mer ont été compromis, et leur population est en diminution», a souligné ce dernier.

Depuis 1988, année d’entrée en vigueur de la loi sur la protection de la faune, une série d’actions ont été prises comme la protection des habitats, la recherche scientifique et le renforcement de l’application de la loi. D’après Zhang Xianliang, le ministère travaille sur un plan d’action de protection des tortues de mer qui devrait être publié d’ici la fin de l’année.

Protection d’Etat pour le Dauphin Blanc