Les membres de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) ont réitéré leur engagement en faveur d’un commerce et d’investissements libres et ouverts.

Ils ont d’ailleurs promit de faciliter la croissance et la relance économique régionales afin de surmonter l’impact de la pandémie de COVID-19. Dans une allocution inaugurale prononcée au début de la réunion ministérielle de l’APEC (AMM), le ministre malaisien du Commerce international et de l’Industrie Mohamed Azmin Ali, a souligné « la nécessité pour les économies membres de continuer à résister aux tendances protectionnistes et de renforcer leur soutien au système commercial multilatéral ».

Les économies de l’APEC tentent de faire progresser leur programme régional en matière de commerce et d’investissement, car soutenir un commerce et des investissements libres et ouverts est « plus nécessaire que jamais » en cette période difficile, a-t-il affirmé.

« Cela atteste de la volonté et de la détermination de la région Asie-Pacifique à continuer à résister aux forces protectionnistes, quelle que soit leur forme », d’après le ministre, dont le pays accueille cette année les réunions de l’APEC.

Les membres de l’APEC veulent également coordonner leurs politiques afin de finaliser la Vision post-2020 de l’APEC, qui s’appuiera sur les résultats des Objectifs de Bogor définissant de nouvelles orientations stratégiques à long terme pour l’ensemble de l’Asie-Pacifique.

Les Objectifs de Bogor, annoncés en 1994, sont l’une des initiatives phare de l’APEC. Ils définissent pour les pays membres des objectifs à long terme en matière de libre-échange et d’investissement dans la région Asie-Pacifique. Ils doivent être atteint d’ici la fin de l’année 2020.