vendredi, février 23

« Une Ceinture, une route » en chiffres

L’initiative lancée par X Jinping, en 2013, vise à recréer l’ancienne Route de la Soie, reliant la ville de Chang’an (actuelle Xi’an) en Chine à la ville d’Antioche, en Syrie médiévale (aujourd’hui en Turquie).  Elle se développe sous la dynastie Han pour êtrre abandonnée à partir xve siècle.

Aujourd’hui, « la Ceinture et la Route » concerne – pour le moment – 64 pays. Le but est de lier l’Océan Indien, la Mer Rouge, le Golfe persique, le Canal de Suez et la Mer Méditerranée. Cette nouvelle route de la soie représente près de 4 milliards d’habitants.

900 initiatives sont en cours avec les pays partenaires et les investissements des entreprises chinoises le long de cette ceinture représentent en 2015, 14,8 milliards de dollars, en hausse de 18,2%.

Et la valeur totale des contrats signés avec les 64 pays s’élèvent à 92,6 milliards de dollars, en hausse de 7,4% sur un an, en 2015. Pour permettre la circulation des flux financiers, deux banques ont été créées la Banque de développement et la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB/BAII).

150 millions de touristes chinois sont attendus dans les pays participant à l’initiative la Ceinture et la Route au cours des cinq prochaines années, ce qui représenterait 200 milliards de dollars de revenus dans ces pays. De plus, 85 millions de touristes venus de ces pays devraient se rendre en Chine, générant des revenus de 110 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *