Le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, a avancé des suggestions aux pays des BRICS, afin de «promouvoir la solidarité à travers le monde, s’attaquer au problème du déficit de gouvernance et répondre aux défis communs».

Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise

Lors d’une réunion en ligne des ministres des Affaires étrangères des pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), Wang Yi a appelé «les pays à promouvoir la solidarité mondiale pour lutter contre la pandémie et à être les gardiens de la santé des populations».

Les Ministres des affaires étrangères du groupe des pays connus sous l’appellation de BRICS, réunis lors d’une réunion virtuelle ce mardi 1er juin 2021, ont soutenu l’initiative menée par deux de leurs membres (Afrique du sud et Inde) auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce, pour lever temporairement les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins Covid-19.

«Les ministres ont réaffirmé la nécessité d’utiliser toutes les mesures pertinentes pendant la pandémie, y compris le soutien à l’examen en cours à l’OMC d’une dérogation aux droits de propriété intellectuelle pour le vaccin COVID-19 et l’utilisation des flexibilités de l’accord ADPIC et de la déclaration de Doha sur l’accord ADPIC et la santé publique», selon la déclaration commune.

De son côté, Wang Yi a émis «son souhait que les BRICS continuent à faire des vaccins des biens publics mondiaux, à respecter le principe d’une distribution juste et raisonnable, à soutenir l’OMS pour accélérer la mise en œuvre du COVAX, et à aider l’Organisation mondiale du commerce à prendre rapidement une décision sur une exemption de DPI pour les vaccins contre la COVID-19».

Dans le cadre d’une nouvelle coopération, Wang Yi a déclaré qu’il était nécessaire «d’accélérer la construction du centre des BRICS de recherche et de développement sur les vaccins, de soutenir les entreprises nationales de vaccins pour transférer la technologie vers d’autres pays en développement, de réaliser la production coopérative et de fournir de l’aide pour l’élimination mondiale de la fracture vaccinale». Ainsi, la Chine propose d’établir un forum international pour la coopération en matière de vaccins, avec la participation des pays et des entreprises des BRICS.

Wang Yi a également évoqué que les pays des BRICS devraient «pratiquer un véritable multilatéralisme et être les défenseurs de l’ordre international», via le renforcement d’un système international avec l’Organisation des Nations unies (ONU) comme «centre et maintient de l’ordre international basé sur le droit international».

Selon lui, les pays des BRICS peuvent contribuer davantage à la reprise de l’économie mondiale. La Chine souhaite donc formuler «un plan d’action pour la coopération des BRICS en matière d’innovation scientifique et technologique dans le but de former un nouvel élan de développement avec l’innovation technologique et la transformation numérique».

Wang Yi a indiqué que «la Chine a établi une base d’innovation pour le partenariat des BRICS sur la nouvelle révolution industrielle dans la ville de Xiamen, dans la province du Fujian, et attend avec impatience la participation active des pays des BRICS».

Les pays des BRICS devraient renforcer la coopération dans l’industrie verte, les technologies vertes et le financement vert pour construire ensemble une communauté de vie entre l’homme et la nature, selon Wang Yi, appelant à étendre le modèle de coopération « BRICS+ » et la Nouvelle banque de développement des BRICS.