Le réseau social Weibo a annoncé qu’il ne censurera finalement pas certains contenus liés à l’homosexualité comme annoncé la semaine dernière.

La société fait marche arrière après un tollé sur internet, le 16 avril. En effet, avec la nouvelle législation, la plateforme de microblog réalise actuellement une «campagne d’assainissement» de ses contenus.

Weibo avait affirmé appliquer la nouvelle loi sur la cyber-sécurité lancée en 2017, précisant avoir déjà supprimé dans le cadre de cette opération quelque 56.240 éléments. Le réseau social revendique 400 millions d’utilisateurs mensuels actifs, leur permettant de publier de courts messages, des photos, des vidéos ou des liens, et de les commenter.

Elle avait alors annoncé le 13 avril sont intention de viser notamment «les bandes dessinées et vidéos avec des implications pornographiques, promouvant la violence, ou (en rapport avec) l’homosexualité».

«Cette campagne d’assainissement des jeux, des bandes dessinées et des dessins animés n’est plus dirigée contre les contenus relatifs à l’homosexualité, mais vise principalement à effacer les contenus pornographiques, violents et sanglants», a indiqué Weibo le 16 avril 2018 dans un message publié sur la plateforme.

Cette annonce intervient après la publication de nombreux messages de protestation, sous le mot-dièse #JeSuisHomosexuel, ayant cumulé jusqu’à 240 millions de vues. Suite à la marche arrière de la société, plusieurs commentaires d’internautes ont salué la décision.

«Je soutiens la suppression des contenus pornographiques. Mais le réseau social ne doit pas viser l’homosexualité. Ce genre de discrimination n’est pas souhaitable», a écrit un utilisateur de la plateforme. Un autre indiquait que «grâce aux efforts opiniâtres de tous, nous avons finalement obtenu un droit élémentaire. C’est rare!».

5% des LGBTI ne vivent pas leur orientation sexuelle ouvertement