Le président américain a réaffirmé le 11 avril être prêt à « résoudre le problème » nord-coréen sans l’aide de Beijing, le lendemain, le président chinois a  plaidé pour une solution pacifique de la crise autour du programme nucléaire nord-coréen.

« La Corée du Nord cherche des ennuis. Si la Chine décide d’aider, ça serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans eux! « , a-t-il écrit sur son compte Twitter personnel, Donald Trump, après avoir rencontrer son homologue les et 6 et 7 avril.

Or lors d’un entretien téléphonique ce mercredi 12 avril avec son homologue américain, « Xi Jinping a souligné que la Chine (…) plaide pour apporter une solution au problème par la voie pacifique« , a indiqué la chaîne CCTV.

Le président américain a semblé associer les négociations commerciales entre les deux pays à la Corée du nord : « J’ai expliqué au président chinois qu’un accord commercial avec les Etats-Unis serait bien meilleur pour eux s’ils résolvent le problème nord-coréen! »

Washington a envoyé son porte-avions USS Carl Vinson et son escadre vers la péninsule coréenne, pour faire pression sur la Chine et sur le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. De con côté, Pyongyang a dénoncé le 11 avril ce déploiement « insensé », se disant prêt à la « guerre ».

Avant le sommet bilatéral Chine/USA, Donald Trump avait assuré dans un entretien au Financial Times le 2 avril, être prêt à « régler » seul le problème nord-coréen si la Chine n’agissait pas.

Le secrétaire d’Etat Rex Tillerson a également déclaré le 7 avril que les Etats-Unis étaient préparés « à agir seuls si la Chine n’est pas capable de se coordonner avec nous ». De son côté, Xi Jinping a souligné que « son pays s’en tenait toujours à l’objectif d’une dénucléarisation de la péninsule coréenne et que la Chine était attachée à la paix et à la stabilité dans cette région ».

« Beijing considère que cette question doit être résolue par des moyens pacifiques« , a-t-il indiqué, ajoutant que « son pays était prêt à maintenir des échanges et une coordination avec les Etats-Unis sur ce sujet« .