Le président Xi Jinping s’est engagé à « la plus grande sincérité et aux plus grands efforts » pour la perspective de la réunification pacifique, mais n’a pas promis d’abandonner l’usage de la force, a indiqué l’agence de presse Xinhua.

Il a toutefois indiqué que « les Chinois ne combattent pas les Chinois, » assurant que « la réunification pacifique était dans le plus grand intérêt des compatriotes à travers le détroit et de la nation chinoise ».

Ce dernier a indiqué lors d’une réunion marquant le 40e anniversaire de la publication du Message aux compatriotes de Taiwan, le 1er janvier, que « nous ne promettons pas de renoncer à l’usage de la force et nous nous réservons l’option de prendre tous les moyens nécessaires ».

« Cela ne cible pas les compatriotes de Taiwan, mais l’ingérence des forces extérieures et le très petit nombre de séparatistes recherchant l’indépendance de Taiwan et leurs activités », a-t-il expliqué.

« Nous sommes disposés à créer un vaste espace pour la réunification pacifique, mais ne laisserons aucune place aux activités séparatistes sous quelque forme que ce soit », a-t-il conclu.