mardi, janvier 30

Étiquette : indépendance Taïwan

William Lai en Amérique : les buts de guerre du voyage controversé de l’indépendantiste  taiwanais
COIN DES IDEES, TAIWAN, Tribunes - Analyses

William Lai en Amérique : les buts de guerre du voyage controversé de l’indépendantiste taiwanais

Par Nkolo Foé - Le Parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir dans l’île séparatiste de Taïwan ne cesse de multiplier les provocations à l’égard de la République populaire de Chine. Son candidat à l’élection régionale de janvier 2024, Lai Ching-te, plus connu sous le nom de William Lai, a pris pour prétexte son périple américain controversé pour promouvoir son image personnelle et celle du parti indépendantiste. À ses électeurs et ses soutiens américains, le leader taiwanais a voulu montrer, de façon mensongère, que l’indépendance du territoire et le rejet du principe de l’unification de la Chine étaient synonymes de choix moral entre la démocratie et l’autoritarisme. Il faut souligner que le Parti démocrate progressiste est coutumier de cette rhétorique controuvée sur la lutte...
Pékin appele Washington à « travailler ensemble pour contenir les séparatistes de Taiwan »
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Pékin appele Washington à « travailler ensemble pour contenir les séparatistes de Taiwan »

La Chine et les Etats-Unis devraient "travailler ensemble pour contenir les forces séparatistes de Taiwan", a déclaré l'ambassadeur de Chine aux Etats-Unis, Qin Gang, alors que Nancy Pelosi rencontre le vice-dirigeant taiwanais. Dans un entretien diffusé le 28 janvier sur la radio publique américaine NPR, Qin Gang a indiqué que la Chine et les Etats-Unis s'étaient "petit à petit" éloignés de cet engagement. Évoquant la récente escalade des tensions à travers le détroit de Taiwan, l'ambassadeur a expliqué que "c'est parce que les autorités taiwanaises essaient de travailler leur calendrier de l'indépendance en s'appuyant sur le soutien et l'encouragement des Etats-Unis et que les Etats-Unis jouent la carte de Taiwan". "Nous avons pris note des propos du président Joe Biden selon ...
La Chine prévoit des sanctions pénales contre les partisans de l’indépendance de Taïwan
TAIWAN

La Chine prévoit des sanctions pénales contre les partisans de l’indépendance de Taïwan

Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’État a envoyé un avertissement "sévère aux gens obstinés de l'indépendance de Taiwan", affirmant que "les éléments séparatistes sont sur la liste de la partie continentale et qu'ils seront punis conformément à la loi". La Chine compte ainsi rendre les personnes défendant l'indépendance de Taïwan passibles de sanctions pénales à vie. C'est la première fois que Pékin évoque explicitement des sanctions contre des personnes considérées comme des partisans de l'indépendance de l'île. Cette décision intervient alors que la Chine, qui considère Taïwan comme l'une de ses provinces, et qu'elle a intensifié ces dernières semaines ses pressions politiques et militaires pour y affirmer sa souveraineté. Zhu F...
« La Chine doit être réunifiée et elle le sera »
Europe, MONDE, TAIWAN

« La Chine doit être réunifiée et elle le sera »

Tribune de l'ambassadeur de Chine à Paris, Lu Shaye - Ces derniers jours, Le Figaro et d’autres journaux français ont publié une avalanche de reportages et d’articles sur la question de Taiwan, dans lesquels ils ont fait grand tapage autour d’une prétendue «invasion chinoise» et d’une «troisième guerre mondiale» et se montrent ostensiblement complaisants à l’égard des forces sécessionnistes prônant «l’indépendance de Taiwan». Surtout, les articles du journaliste Sébastien Falletti publiés le 19 octobre 2021 sur Le Figaro sont bouffis de mensonges et de divagations et induisent gravement en erreur le public. Nous jugeons de notre devoir d’y répondre et de rétablir les faits. Lire aussi : RSF demande à l’ambassadeur de Chine à Paris de «mettre fin à ses diatribes excitées» Mensonge ...
Beijing assure que les tentatives «d’indépendance de Taïwan» sont vouées à l’échec
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Beijing assure que les tentatives «d’indépendance de Taïwan» sont vouées à l’échec

De notre stagiaire Manon KBidi - Le mercredi 28 juillet, Zhu Fenglian, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'état, a indiqué que la Chine continentale suivrait de près les mouvements concernant l'"indépendance de Taïwan" sur l'île et les sanctionnerait conformément à la loi. Ces remarques sont en réponse aux récents propos prônés par un responsable de l'île sur l'"indépendance de Taïwan". D’après l’agence de presse Xinhua, elle a déclaré que «l'autorité du Parti démocrate progressiste (PDP) et les forces séparatistes cherchant l'indépendance de Taïwan sont vouées à l'échec si elles osent provoquer». En effet, Zhu Fenglian a déconseillé à l'autorité du PDP à Taïwan et aux forces séparatistes du mouvement politique «Indépendance de Taïwan» de mal ju...
Un navire de guerre américain de nouveau présent dans le détroit de Taïwan
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Un navire de guerre américain de nouveau présent dans le détroit de Taïwan

Un navire de guerre américain a franchi le détroit de Taïwan, a annoncé ce 11 mars la marine américaine, après la mise en garde d'un amiral américain affirmant que la Chine pourrait envahir Taïwan d'ici 2027. Le destroyer lance-missiles USS John Finn a navigué le 10 mars dans le détroit de Taïwan, a indiqué la 7ème Flotte des Etats-Unis. Il s'agit de la troisième opération de ce type depuis l'investiture du président américain Joe Biden. L'opération est destinée à "montrer l'engagement des États-Unis en faveur d'une zone indo-pacifique libre et ouverte", a-t-elle justifié dans un communiqué. Lire aussi : Un navire américain dans le détroit de Taïwan provoque la colère de la Chine Ce passage s'est déroulé après l'avertissement du commandant des forces américaines dans la région,...
Un amiral américain assure que la Chine pourrait envahir Taïwan
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Un amiral américain assure que la Chine pourrait envahir Taïwan

Le commandant des forces américaines dans la région, l’amiral Philip Davidson a assuré que "la Chine pourrait envahir Taïwan d’ici six ans pour atteindre son ambition affichée de supplanter les États-Unis comme première puissance militaire dans l’océan Pacifique". «Je crains qu’ils ne soient en train d’accélérer leur projet de supplanter les États-Unis […] d’ici 2050», a déclaré le chef du commandement militaire intaiwando-pacifique (Indopacom) devant une commission du Sénat. Ce dernier dit craindre que les chinois «ne veuillent atteindre leur objectif plus tôt que prévu». «Il est clair que Taïwan fait partie de leurs ambitions et je pense que la menace est évidente dans la décennie qui vient, en fait au cours des six prochaines années», soit d’ici 2027, a-t-il ajouté. Les États-U...
Les armées chinoise et américaine sont entrées dans la zone de défense de Taïwan
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Les armées chinoise et américaine sont entrées dans la zone de défense de Taïwan

Six avions de combat chinois et un avion de reconnaissance américain sont entrés le 31 janvier dans le coin sud-ouest de la zone d'identification de la défense aérienne de Taïwan, a déclaré le ministère de la Défense de l'île. Les tensions ont augmenté au cours de la semaine dernière après que Taïwan a signalé que plusieurs combattants et bombardiers chinois avaient pénétré dans la zone les 23 et 24 janvier, dans une zone proche des îles Pratas contrôlées par Taïwan, dans la partie nord de la mer de Chine méridionale. Lire aussi : Taïwan dénonce une incursion de deux avions chinois Les missions chinoises ont coïncidé avec l'entrée d'un groupe de porte-avions américain dans la mer de Chine méridionale, dans ce que l'armée américaine a appelé un déploiement de routine. Les États-Uni...
L’indépendance de Taïwan « signifie la guerre » pour la Chine
TAIWAN

L’indépendance de Taïwan « signifie la guerre » pour la Chine

Une proclamation de l'indépendance de Taïwan conduirait à un conflit armé, a averti le gouvernement chinois, après une intensification de l'activité militaire aux abords de l'île. Le porte-parole du ministère de la Défense nationale Wu Qian a déclaré jeudi que l'Armée populaire de libération (APL) de la Chine prendrait toutes les mesures nécessaires pour écraser toute tentative de séparer Taïwan de la Chine, avertissant que "l'indépendance de Taïwan" signifiait la guerre. La Chine, qui considère que l'île fait partie intégrante du territoire chinois, soupçonne l'administration taïwanaise de vouloir proclamer l'indépendance de la République de Chine, alors que la dirigeante Tsai Ing-wen considère cette démarche car elle considère qu'elle est déjà acquise. "Ceux qui jouent avec le f...
Taïwan se réjouit de la levée américaine des restrictions de contacts, Beijing dénonce
Chine-Etats-Unis, TAIWAN

Taïwan se réjouit de la levée américaine des restrictions de contacts, Beijing dénonce

La levée par Mike Pompeo des restrictions sur les contacts entre représentants américains et taïwanais est une "chose énorme", a déclaré le ministre des Affaires étrangères de Taïwan, Joseph Wu. Ce dernier considère cet décision d'étape majeure pour accroître les liens avec Washington, principal soutien Taïwan sur la scène internationale. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a annoncé la levée de ces restrictions, deux semaines avant la fin de l'administration Trump à laquelle succédera le 20 janvier l'administration du président élu Joe Biden. Lire aussi : Mike Pompéo annule les restrictions avec Taïwan "C'est une chose énorme pour l'élévation des relations entre Taïwan et les Etats-Unis", a déclaré Joseph Wu lors d'un point presse, exprimant au gouvernement américai...
Une liste noire des « sécessionnistes purs et durs de Taïwan » en préparation
TAIWAN

Une liste noire des « sécessionnistes purs et durs de Taïwan » en préparation

Le bureau des affaires de Taïwan a laissé entendre qu'il préparait une liste noire sur laquelle se trouveraient les noms de "sécessionnistes purs et durs de Taïwan". Le bureau des affaires de Taïwan du Conseil d'État a indirectement confirmé que la Chine formait une liste noire de «sécessionnistes taïwanais purs et durs», après l'annonce par certains médias de Hong Kong. Su Tseng-chang, chef de l'organe exécutif de Taïwan et un sécessionniste extrême avec une forte hostilité à l'égard du continent chinois, est sur la liste noire des sécessionnistes taïwanais purs et durs, a déclaré une source faisant autorité au Global Times. D'après le quotidien, proche du pouvoir Global Times, les experts chinois estiment que bien que le contenu de la liste reste inconnu, elle serait un énorme m...
Le Kuomintang appelle à resserrer les liens avec les Etats-Unis
TAIWAN

Le Kuomintang appelle à resserrer les liens avec les Etats-Unis

Allié de la Chine, le principal parti d'opposition de Taïwan, le Kuomintang, a appelé le gouvernement de Tsai Ing-wen à rétablir les relations diplomatiques avec les États-Unis. Cette demande suscite la critique de toute part. Certains estiment qu'il s'agit d'une tactique politique de KMT pour embarrasser le gouvernement de Tsai Ing-wen, car cette démarche est quasiment impraticable. Des experts pointent du doigt les tensions croissantes entre le Kuomintang et le gouvernement chinois. Cette décision est considérée comme la plus radicale, par rapport à toutes celles préconisées par le Parti démocrate progressiste de Tsai Ing-wen, qui penche pour l'indépendance. Cette tactique politique pourrait briser les espoirs de la Chine continentale de voir le KMT devenir un médiateur clé dans le...
Taïwan fustige les exercices montrent militaires de la Chine
TAIWAN

Taïwan fustige les exercices montrent militaires de la Chine

Pour la dirigeante de Taïwan Tsai Ing-wen, les exercices militaires de la Chine dans le détroit de Taïwan "démontrent que la Chine est une menace pour toute la région et ont montré encore plus clairement aux taïwanais la vraie nature du gouvernement chinois". Les 18 et 19 septembre, plusieurs avions chinois ont traversé la ligne médiane du détroit de Taïwan et ont pénétré dans la zone d’identification de la défense aérienne de Taïwan, ce qui a obligé Taïwan à intercepter ces avions. Lors d’une conférence de presse à Beijing sur les efforts de maintien de la paix de l’ONU par la Chine, la Chine a annoncé des exercices de combat près du détroit de Taïwan et dénoncé ce qu’elle a appelé la collusion entre l’île et les États-Unis. Lire aussi : L'armée chinoise a mené un exercice de...
L’armée chinoise a mené un exercice de combat près du détroit de Taïwan
Défense, TAIWAN

L’armée chinoise a mené un exercice de combat près du détroit de Taïwan

Le commandement du théâtre oriental de l'Armée populaire de libération a annoncé le début d'exercice de combat en situation directe près du détroit de Taïwan, le 18 septembre. Le porte-parole du ministère de la Défense nationale a précisé que l'exercice est une «action justifiée et nécessaire qui cible la situation actuelle dans la région pour sauvegarder la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale». Le sous-secrétaire d'État américain à la croissance, à l'énergie et à l'environnement, Keith Krach, s'est rendu le 17 septembre à Taïwan, provoquant de vives critiques de la part du ministère chinois des Affaires étrangères et du bureau des affaires taïwanaises du Conseil des affaires d'État, le gouvernement chinois. Lire aussi : La Chine critique la visite du secrétaire amé...
Taïwan : la présence du président du sénat tchèque contestée
TAIWAN

Taïwan : la présence du président du sénat tchèque contestée

Le ministère chinois des affaires étranges a mit en garde contre les activités séparatistes de "l'indépendance de Taïwan" suite à la visite de Milos Vystrcil, président du Sénat tchèque à Taïwan. "Les autorités de Taïwan et les forces anti-chinoises ne peuvent changer le fait que Taïwan est une partie inaliénable de la Chine, et aucune tentative de manipulation politique ou activité séparatiste visant à créer l'indépendance de Taïwan ne réussira", a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères. "Nous condamnons fermement et sommes gravement préoccupés par les pratiques flagrantes des forces anti-chinoises en République tchèque qui violent délibérément la souveraineté de la Chine et s'ingèrent de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine", a indiqué le po...
La dirigeante Tsai Ing-wen reçoit un ministre américain
TAIWAN

La dirigeante Tsai Ing-wen reçoit un ministre américain

La dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, a reçu le 10 août le secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, arrivé la veille sur l'île pour une visite sans précédent depuis plus de 40 ans et qui a été condamnée par la Chine. Alex Azar est considéré le responsable américain de plus haut rang à se rendre à Taïwan depuis 1979. C'est cette année où les Etats-Unis avaient rompu leurs relations diplomatiques avec Taipei, capitale de l'île, afin de reconnaître le gouvernement de la République Populaire de Chine, comme le seul représentant de la Chine. La visite de trois jours de Alex Azar intervient dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Beijing, qui s'opposent sur plusieurs dossiers : Hong Kong, le commerce, la responsabilité de la pandémie de Covid-19, le Xinjiang, l...
Tsai Ing-wen répond aux déclarations de Xi Jinping
TAIWAN

Tsai Ing-wen répond aux déclarations de Xi Jinping

La dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen a réagi au discours de Xi Jinping, notamment l'annonce, entre autres, du plan «Un pays deux systèmes appliqué à Taiwan». Cette dernière a alors expliqué que "tout d'abord, je dois indiquer solennellement que nous n’avons jamais accepté le consensus de 1992. La raison fondamentale en est que la définition de ce consensus par Pékin est une seule Chine, un pays et deux systèmes". "Aujourd’hui, le discours du dirigeant de l’autre rive confirme nos doutes. Je réitère que Taiwan n’acceptera jamais le principe d’Un pays, deux systèmes. L’opinion majoritaire taïwanaise s’oppose également à ce principe et cela est un consensus à Taiwan", a assuré Tsai Ing-wen. En dépit de la défaite du Parti Démocrate et Progressiste dont elle est i...
Xi Jinping n’exclu pas la force pour assurer la réunification
TAIWAN

Xi Jinping n’exclu pas la force pour assurer la réunification

Le président Xi Jinping s'est engagé à "la plus grande sincérité et aux plus grands efforts" pour la perspective de la réunification pacifique, mais n'a pas promis d'abandonner l'usage de la force, a indiqué l'agence de presse Xinhua. Il a toutefois indiqué que "les Chinois ne combattent pas les Chinois," assurant que "la réunification pacifique était dans le plus grand intérêt des compatriotes à travers le détroit et de la nation chinoise". Ce dernier a indiqué lors d'une réunion marquant le 40e anniversaire de la publication du Message aux compatriotes de Taiwan, le 1er janvier, que "nous ne promettons pas de renoncer à l'usage de la force et nous nous réservons l'option de prendre tous les moyens nécessaires". "Cela ne cible pas les compatriotes de Taiwan, mais l'ingérence de...
Beijing exhorte Taipei de stopper ses activités militaires
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Beijing exhorte Taipei de stopper ses activités militaires

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan, a avertit qu'une course aux armements entre Taïwan et la Chine continentale "ne ferait que nuire aux compatriotes de Taïwan". Ce dernier a réagit notamment au lancement le 21 mars par la dirigeante taïwanaise, Tsai Ing-wen d'un programme de développement d’une flotte de sous-marins, dans le but de faire face aux activités militaires croissantes de la Chine dans la région. Dans la base navale de Zuoying, Tsai Ing-wen a indiqué que "ce projet est le plus complexe de tous ceux entrepris pour doter Taiwan d’une industrie de défense garantissant l’indépendance nationale". Pas d'indépendance Une indépendance fortement réfutée par Beijing, qui a assuré que "l'indépendance de Taïwan ne sera jamais être autorisée. (...) nous ...
Taïwan développe ses sous-marins
MONDE, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Taïwan développe ses sous-marins

La dirigeante taïwanaise Tsai Ing-Wen a lancé ce 21 mars le premier projet de développement de sous-marins, afin de faire face à la montée des tensions avec Beijing,  depuis l'élection l'an dernier de cette dernière. Tsai Ing-Wen a qualifié le lancement de ce programme de sous-marins de "moment historique", de la base navale de Kaohsiung.   Ces sous-marins devraient être livrés en 2025, a précisé cette dernière à la presse, après la cérémonie de signature du projet rassemblant la marine, le constructeur taïwanais CSBC Corporation et l'Institut national Chung-Shan, chargé de développer les systèmes de combat. "Je tiens à vous dire que les Taïwanais font toujours face courageusement aux défis et les relèvent", a-t-elle dit. L'île possède actuellement 4 sous-marins, achetés aux Etats-Un...