Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, qui s’est fait connaître comme l’un des diplomates « guerriers loups » les plus francs de la Chine, a été transféré au département qui gère les frontières terrestres et maritimes.

Zhao, 50 ans, est désormais chef adjoint du Département des affaires frontalières et maritimes du ministère des Affaires étrangères, selon le dite du Département et le compte Twitter de ce dernier.

Les fonctions de ce département sont de définir la politique diplomatique concernant les frontières terrestres et maritimes, guider et coordonner les affaires extérieures dans le domaine maritime ; se charger de la délimitation, du levé de terrain et de l’inspection conjointe des frontières terrestres entre la Chine et les pays voisins ; traiter les affaires liées à l’étranger relatives aux frontières, régler les affaires liées à l’extérieur concernant les territoires, les cartes géographiques et les noms de lieux. Il s’agit également de s’occuper des négociations diplomatiques relatives à la délimitation et à l’exploitation commune des zones maritimes.

Zhao Lijian est devenu porte-parole du ministère des Affaires étrangères en 2020 après avoir travaillé à l’ambassade de Chine au Pakistan, où il s’est fait un large public sur Twitter ainsi que sur les médias sociaux chinois pour ses messages fréquents et souvent combatifs.

Il a été directeur adjoint du Département de l’information du ministère des Affaires étrangères entre août 2019 et janvier 2023. Depuis janvier 2023, il a été rétrogradé du Département de l’information au Département des affaires frontalières et maritimes, une décision qui aurait fait partie de la refonte par la Chine de la « diplomatie du guerrier loup ».

En effet, le nouveau poste est beaucoup moins important que le podium du porte-parole, où Zhao Lijian était devenu l’un des fonctionnaires les plus en vue de Chine, avec près de 8 millions d’abonnés sur la plateforme de médias sociaux Weibo. D’ailleurs, certains internautes l’ont interprété comme une rétrogradation.

Son style belliqueux a fait de lui le praticien le plus en vue de ce que l’on a appelé la diplomatie du « guerrier loup », qui a marqué une rupture avec la retenue qui a longtemps caractérisé l’engagement de Pékin dans le monde.

En effet, des internautes chinois ont expliqué que ce transfert viendrait des efforts de la Chine pour atténuer sa diplomatie. « Frère Jian est plus belliciste, ce qui peut le rendre moins adapté à l’ajustement de notre politique étrangère », a déclaré un utilisateur de Weibo, utilisant un surnom pour Zhao. « Quand nous aurons à nouveau besoin du faucon, nous le laisserons sortir. »

Dans un message Twitter controversé en mars 2020, Zhao Lijian a écrit que l’armée américaine pourrait avoir apporté le coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan. Ce dernier, qui a souvent animé le point de presse quotidien du ministère. Mais ces derniers mois, il avait moins mené de point de presse quotidien : 19 apparitions sur le podium du 1er septembre 2022 à la fin de l’année, contre 72 au cours des huit premiers mois de l’année 2022. Sa dernière apparition remonte au 2 décembre.

Cette décision intervient moins de deux semaines après que l’ancien ambassadeur de Chine aux États-Unis, Qin Gang – lui-même ancien porte-parole du ministère des Affaires étrangères – a été nommé ministre des Affaires étrangères.

Qin Gang, 56 ans, a fait preuve d’une approche plus traditionnelle, moins axée sur les médias sociaux et a signalé son désir de nouer des liens avec des pays comme les États-Unis et l’Australie, certaines des cibles les plus importantes des critiques de Zhao Lijian.