Sélectionner une page

SOCIETE

Les nouveaux « hukou » se mettent en place

La municipalité de Beijing vient d’annoncer la mise en place d’un nouveau système de permis de résidence temporaire dès le 1er octobre, permettant aux détenteurs de ce sésame de bénéficier de certains services soxiaux indispensables, que possèdent les habitants permanents.

Les personnes qui résideront à Beijing durant plus de 6 mois, avec un emploi, une résidence stable, ou une scolarisation à plein temps, pourront demander un permis dans les bureaux de la sécurité publique. Ce permis sera délivré dans un délai de15 jours environ, selon le règlement provisoire présenté ce jeudi 11 août.

La population permanente de Beijing a dépassé les 20 millions, elle bénéfice d’avantages comme les opportunités d’éducation, le soutien à l’emploi, l’aide aux personnes âgées et le bien-être social.

hukouLe 30 juillet 2014, le gouvernement avait annoncé une grande réforme des permis de résidence, « hukou », afin de renforcer les droits des travailleurs migrants.

En effet, sans ce permis de résidence urbain, plus de 245 millions de ruraux venus travailler dans les métropoles n’ont qu’un accès limité aux services publics, comme l’éducation, la santé, les aides gouvernementales.

Ce système a souvent été critiqué, pour son injustice et parce qu’il appauvrit les travailleurs migrants, acteurs essentiels au développement économique du pays et des grandes cités comme Beijing, Shanghai, Canton …

Le système va donc être « unifié », avec l’élimination des différences entre les « hukou » attribués en campagne et en ville.  Les travailleurs venus des campagnes doivent s’enregistrer légalement dans les grandes villes où ils se sont établis. Tandis que ceux résidant dans les villes de moins de 500’000 habitants, n’auront qu’à occuper un logement « légal et stable ». Ils devront toutefois avoir un emploi déclaré pour être éligible à un « hukou » local.

En janvier 2016, la ville de Xiangyang, dans le Hubei, a mis en place un nouveau système de permis de résidence, octroyant à tous les habitants ruraux et urbains le même accès à la sécurité sociale et aux services publics. Les travailleurs migrants inscrits pourront conserver leurs droits de propriété dans leur village.

Le gouvernement de la ville a d’ailleurs décidé d’allouer environ 150’000 yuans, soit 23’500 dollars, pour chaque résident sous forme d’allocations de base.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :