Sélectionner une page

OPINIONS,Tribunes,Yoro Diallo

2ème forum sur l’initiative Une Ceinture Une Route

Par Yoro Diallo, chercheur à l’Institut des Etudes Africaines du Zhejinag – Du 25 au 26 Avril 2019 se tiendra à Pékin le deuxième Forum Mondial sur « l’Initiative Une Ceinture une Route », en Anglais « Belt and Road Initiative ».

En parlant de cette Initiative, il me vient à l’esprit ces mots des « griots » (historiens, généalogistes, conteurs, éducateurs, médiateurs…) appelés maîtres de la parole en Afrique de l’Ouest depuis la période médiévale : « Le grand est rare, le très grand événement est très rare ; mais lorsqu’il se produit, les humains en parlent durant de très longues années et l’histoire le retient pour toujours ». Autrement dit : les grands événements font l’histoire. Les grands hommes écrivent l’histoire des grands peuples.

En parlant de très grands événements et de très grands hommes, l’histoire retiendra qu’au moment où  le monde est secoué par des crises économiques et sociales complexes d’ampleur sismique, les Institutions internationales perdent leurs crédibilités aux yeux des citoyens, les modèles de développement économiques et sociaux dits universels imposés par l’Occident s’essoufflent, de nombreux pays font face à de sévères problèmes de développement, les sociétés sur les 5 continents sont plongées dans le doute et se demandent d’où viendra l’espoir, le Président chinois Xi Jinping s’est fait l’écho des espérances, la voix des sans voix.

Comme on le dit si bien au Mali : « l’Aigle, le rapace volant ne peut pas engendrer un petit être rampant ». En d’autres termes: « les grands peuples engendrent toujours de grands hommes ». En prenant son inspiration dans les profondeurs des 5000 ans d’histoire de la Chine et de la culture chinoise, le Président Xi Jinping a proposé au monde en 2013, l’initiative de faire rayonner « l’Esprit de la Route de la Soie ».

Il s’agit de construire conjointement avec tous les pays du monde une ceinture économique de la route de la soie et celle de la route de la soie maritime du 21ème siècle, désormais appelée « l’Initiative Une Ceinture et Une Route », en Anglais « Belt and Road Initiative ». Il s’agit de connecter le monde (le repli sur soi n’apportant rien de bénéfique pour les peuples) pour une meilleure coopération internationale.

Depuis son lancement, cette initiative s’est révélée l’événement majeur des temps modernes au regard de ses dimensions économiques, commerciales, culturelles, et sociales aux bénéfices de notre temps et de celui des générations futures. L’évolution dynamique de l’initiative en a fait ce qu’il est convenu d’appeler « l’Everest des plans de développement», faisant allusion au Mont Everest, la plus haute montagne au monde. A ce jour plus de 80 pays sont impliqués dans cette initiative, pour une population d’environ 5 milliards, soit près de 80% de la population mondiale.

« La Ceinture et la Route » constitue un incomparable instrument d’intégration économique et  culturelle. Elle permet de promouvoir la coopération régionale et internationale. Elle booste les échanges commerciaux et culturels. Elle favorise les échanges entre les peuples de différentes nationalités, de différentes cultures et de différentes religions. La réalisation conjointe de « La Ceinture et de la Route» correspond concrètement et parfaitement aux besoins de notre temps : besoin économique, besoin de paix, besoin de tolérance, besoin de diversité culturelle et sociale. Le projet s’inscrit en droite ligne des actions en faveur de l’exploration de nouvelles voies de coopération internationale et de gouvernance globale et joue un rôle positif en faveur du développement et la paix dont le monde a tant besoin.

Le Forum qui se déroulera les 25 et 26 Mai prochain à Beijing procédera certainement à l’adoption de stratégies nouvelles contribuant à améliorer le développement des affaires sur la carte du monde et fixer de nouveaux objectifs à atteindre pour les cinq années à venir. Comme le prône la devise de l’UNESCO ; « c’est dans l’esprit des hommes qu’est née la guerre. C’est dans l’esprit des hommes qu’il faut semer la paix ».

L’esprit de « La Route de la Soie » est un esprit de paix que la Communauté Internationale devra semer autour du monde. La Coopération Internationale y gagnerait si et si seulement si elle réalise le bénéfice que « l’Initiative une Ceinture et une Route » ‘’Belt and Road Initiative » peut apporter au Développement économique, social, culturel, et à la paix dans le monde.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :