Le moteur de recherche Baidu envisage ses options sur sa cotation au Nasdaq, alors que les législateurs américains veulent imposer des règles plus strictes aux sociétés chinoises négociant à New York, a rapporté le Financial Times.

« Le gouvernement américain resserre constamment son contrôle sur les sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis », a déclaré Li Keqiang au China Daily. «En interne, nous discutons constamment de ce que nous pouvons faire en réponse, y compris une inscription secondaire à Hong Kong ou ailleurs», a-t-il déclaré.

« Notre jugement de base est que si vous êtes une bonne entreprise, il existe de nombreuses options pour savoir où vous inscrire, et cela ne se limite pas aux États-Unis », a déclaré le Premier ministre en marge de la session législative annuelle de la Chine.

« Nous ne sommes pas trop inquiets que la répression du gouvernement américain ait un impact irréparable sur les activités de l’entreprise ».

Le Sénat américain a adopté un projet de loi qui pourrait éventuellement contraindre certaines entreprises chinoises à se retirer des bourses américaines en raison de problèmes liés à l’accès aux rapports d’audit par le Public Company Accounting Oversight Board.