Les autorités mauriciennes ont annoncé ce 2 septembre 2015 le développement d’une industrie de la pêche à Maurice, financé avec l’aide de la Chine.

Après la phase des négociations, le projet devrait être lancé rapidement, selon les médias mauriciens. « La Chine a déjà agréé au développement d’un port. Ce port de pêche pourra accueillir 18 bateaux en même temps », a expliqué une source proche du dossier à le site lemarin.fr.

pêche port MauriceL’accord avec la Chine a été signé le mardi 25 août, selon Le Mauricien, alors que « nous avons invité trois pays pour créer trois ports de pêche« , a indiqué le ministre mauricien des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo. Ces trois pays sont l’Inde, la France et la Chine.

Des détails sont encore à définir, mais la construction du port de pêche avec le concours du gouvernement chinois va débuter à Baie-du-Tombeau d’ici peu. Selon le site d’information spécialisé sur le monde marin, des « modalités se terminent et certaines études seront faites avant que ne débute le projet ».

Ce port de pêche long d’1,5 km, pourra  accueillir 18 navires, qui pêcheront principalement dans la zone économique exclusive de Maurice. L’objectif pour le ministre des Finances est d’attirer le plus de navires possible, pêchant dans la zone économique exclusive de l’île, afin que leur production débarque à Maurice, pour être ensuite, transformée puis exportée.

L’ambition des autorités locale et nationale est d »accueillir par an au moins une centaine de grands navires en opération dans ces eaux ».

Ce projet permettra de créer plus d’une centaine d’emplois pour les habitants des régions de la Baie-du-Tombeau, Pailles, Pointe-aux-Sables et de Cassis. Au-delà de la Chine, la France et l’Inde sont également intéressés au développement d’un port de pêche dans la zone océan indien. « L’objectif est de faire de Maurice une plaque tournante dans la région en produits de mer », d’après lemarin.fr.