La cheffe de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, a déclaré qu’Hong Kong ne tolérerait plus de «chaos», comme celui qui l’a agité lors des douze derniers mois, lorsque des manifestations anti-gouvernementales l’avait plongé dans la tourmente.

« Nous avons traversé de grandes épreuves au cours de l’année écoulée et ces situations ont engendré de nouvelles difficultés », a déclaré Carrie Lam. « Nous devons apprendre de nos erreurs, je souhaite que tous les députés puissent apprendre de leurs erreurs, c’est-à-dire que Hong Kong ne peut plus supporter un tel chaos », a ajouté cette dernière.

Carrie Lam s’est exprimé lors du 30ème anniversaire de la Loi fondamentale, et de la date anniversaire d’une manifestation géante contre un projet de loi d’extradition qui aurait permis de faciliter le transfert de suspects en Chine.

Cette manifestation est largement considérée comme le point de départ d’une contestation anti-gouvernementale qui s’est ranimée ces dernières semaines alors que Pékin renforce son emprise sur la ville.

Des centaines de manifestants se sont réunis ce 9 juin à l’heure du déjeuner pour commémorer les manifestations de juin dernier. Auparavant, plusieurs rassemblements ont eu lieu dans des centres commerciaux, contre la loi sur la sécurité nationale voté par l’Assemblée populaire nationale.