Un accord de coopération économique et technique a été signé, fin octobre 2017, par le secrétaire aux affaires étrangères des Seychelles, Claude Morel, et l’ambassadeur de la Chine aux Seychelles, Yu Jinsong, au ministère des affaires étrangères.

Le système éducatif seychellois pourra profiter de nouvelle infrastructure éducative grâce à une subvention de 7,3 millions de dollars (6,5 millions d’euros) de la Chine dans le cadre d’un nouvel accord bilatéral.

En vertu de l’accord, la subvention ira à la construction d’une nouvelle école post-secondaire pour le commerce et les arts à Anse Royale, un district du sud de Mahé. pour Claude Morel, « c’est un beau cadeau à la jeunesse des Seychelles que chacun de nous devrait apprécier, considérant que si une nation veut progresser, elle doit le faire à travers sa force de travail, la jeunesse et l’éducation ».

Depuis l’établissement des relations diplomatiques, en 1976, la Chine a financé plusieurs projets éducatifs comme la construction et l’achèvement de l’école primaire de Glacis et de Baie Lazare, du Palais de Justice, du bâtiment de l’Assemblée nationale entre autres projets.

« Pour le moment, nous travaillons dur sur le projet d’aide au logement de Corgat. Ce projet vise à améliorer les conditions de logement et la qualité de vie des habitants du quartier de Mont Fleuri « , a indiqué Yu Jinsong.

A cette longue liste s’ajoute la construction du bâtiment de la télévision et radio publique la Seychelles Broadcasting Corporation House, financée par la Chine et lancée l’an dernier.

La Chine au secours de la radio publique seychelloise

« Le gouvernement chinois est ravi de voir ces projets aider à promouvoir le développement social et économique, et apporter des avantages au peuple seychellois« , a déclaré l’ambassadeur chinois.