Sélectionner une page

Santé,SOCIETE

La Chine serait menacée par la peste porcine africaine

Selon le Centre International en Recherche Agronomique pour le Développement , des centaines de millions de porcs chinois pourraient être confrontés à la peste porcine africaine (PPA).

Afin d’anticiper la maladie, des chercheurs du Cirad, du RVC (UK), de la FAO et leurs partenaires chinois ont étudié les facteurs d’émergence de la peste porcine africaine et ses voies de dissémination probables. Ils ont conclu que « le seul salut possible passe par la mise en place d’une approche intégrée impliquant tous les acteurs de la filière« .

Dans une lettre d’information, la CIRAD a expliqué que « la peste porcine africaine a été détectée en Afrique de l’Est au début du XXème siècle. Transmise par les tiques ou directement d’animal à animal, cette maladie est due à un virus dont les réservoirs naturels sont les suidés sauvages africains (phacochère, potamochère…) ».

Un nouveau scénario catastrophe se dessine avec l’arrivée potentielle de la PPA en Chine, qui concentre sur un tiers de sa superficie plus de la moitié de la population porcine mondiale, note les chercheurs.

Dans un article publié dans la revue The Veterinary Record , une équipe internationale a examiné les divers facteurs pouvant jouer un rôle dans l’émergence du virus en Chine, et étudié ses probables voies de dissémination.

« Chaque année, la Chine produit 500 millions de porcs, dont 40 % dans de petites fermes familiales ne comptant parfois qu’un ou deux cochons. Le pays constituerait un réservoir de virus énorme si la PPA s’y implantait. Cela menacerait les économies émergentes d’Asie du sud-est où l’élevage de porc se développe considérablement. Qui plus est, l’impact économique et culturel serait dévastateur, car l’animal occupe une place centrale dans ces sociétés asiatiques. Les autorités chinoises en ont conscience, et souhaitent améliorer la préparation du pays avant l’arrivée de la maladie« , a indiqué François Roger, chercheur au Cirad et co-directeur de l’UMR ASTRE.

Les travaux des chercheurs notent que « le risque d’émergence de la PPA sur le territoire chinois est important. En effet, la Chine commerce avec une multitude de pays, et accueille un nombre croissant de voyageurs provenant de régions du monde où le virus de la PPA circule ».

François Roger a indiqué qu’un « reste de sandwich contaminé jeté puis consommé par un porc suffit à déclencher une épidémie, explique. Or les détritus ou les eaux grasses des avions, bateaux ou restaurants sont souvent utilisés dans les élevages porcins chinois », d’autant que la Chine est la première productrice mondiale de produits animaliers .

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire