Les ventes d’automobiles ont plongé de 18% en janvier 2020 en Chine sur une année. Il s’agit du 19e mois consécutif de repli, alors que l’épidémie de Covid-19 pourrait encore assombrir les perspectives dans les mois à venir.

Les constructeurs ont vendu en janvier 1,94 million de véhicules sur le premier marché mondial, a annoncé l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

Cette baisse peut s’expliquer par la survenue le 25 janvier du Nouvel an lunaire, qui a donné lieu à une longue suite de jours fériés, puis prolongée jusqu’au 2 février en raison de l’épidémie de pneumonie virale.

Le recul subi en janvier est l’une des plus fortes baisses mensuelles enregistrées depuis que les ventes ont commencé à diminuer à l’été 2018. Le marché automobile chinois a enregistré en 2018 son premier repli depuis les années 1990 (-2,8%), pour s’accentuer en 2019 (-9,6%).

Dans un communiqué, la CAAM a dit s’attendre désormais à un recul important des ventes au premier trimestre du fait du Covid-19, qui paralyse l’économie du pays depuis trois semaines.

Au départ, l’association avait estimé une baisse de seulement 2% des ventes en 2020. Le secteur des véhicules à énergie nouvelle, également touché l’an dernier par une baisse des aides d’Etat à l’achat, a enregistré en janvier une baisse particulièrement forte, de 54,4%.