Le commerce extérieur a montré des signes de stabilisation en mars 2020, les exportations et importations ont aussi surpris les attentes du marché, selon les données officielles.

Les exportations en yuan de la Chine ont chuté de 3,5% sur un an en mars, alors que les importations ont augmenté de 2,4%, selon les données publiées mardi par l’Administration générale des douanes (AGD).

Les exportations ont baissé de 11,4% à 3.330 milliards de yuans, tandis que les importations ont reculé de 0,7% à 3.240 milliards de yuans (421,2 mds €) entre janvier et mars 2020, ce qui conduit à un excédent commercial de 98,33 milliards de yuans (421,2 mds €), soit une baisse de 80,6% sur un an, d’après les données douanières.

D’après l’agence de presse britannique Reuters, les exportations ont chuté de 6,6% en mars 2020, tandis que les importations ont diminué de 0,9%, des chiffres meilleurs que prévu. Cette situation reflète la reprise de production des usines dans le pays même si la crise du coronavirus semble devoir maintenir les échanges sous pression au cours des prochains mois.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient pour leur part une chute de 14% des exportations le mois dernier. Celles-ci avaient chuté de 17,2% en janvier-février. Ils prévoyaient également une contraction de 9,5% des importations, après une baisse de 4% au cours des deux premiers mois de l’année.

En mars 2020, le commerce extérieur des marchandises a totalisé 2.450 milliards de yuans (environ 318 milliards d’euros), en baisse de 0,8% en glissement annuel, contre un recul de 9,5% durant la période de janvier-février, selon l’Administration générale des douanes. Au premier trimestre, le commerce extérieur des marchandises a reculé de 6,4% sur un an pour atteindre 6.570 milliards de yuans (854,1 mds €).

D’ailleurs, la Chine a enregistré un excédent commercial de 19,9 milliards de dollars (18,18 milliards d’euros) en mars 2020, alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient un excédent de 18,55 milliards de dollars. Sur la période janvier-février, le déficit commercial avait atteint 7,096 milliards de dollars.

La Chine a mis en place une série de politiques pour aider les entreprises du commerce extérieur à reprendre les activités dans le cadre des mesures approfondies de contrôle et de prévention du COVID-19, a noté l’AGD.