Communiqué de l’Université chinoise de Géoscience au Wuhan – Après avoir célébré son 70e anniversaire le 6 novembre 2022, l’université des géosciences de Chine (Wuhan) a organisé un Forum international des présidents d’universités sur le thème «Une terre habitable : Mission et défis pour les universités de recherche».

Des représentants de grandes universités de recherche en sciences de la Terre, des directeurs d’écoles primaires et secondaires et d’éminents universitaires du monde entier se sont réunis, en personne ou en ligne. Les participants ont débattu des principaux défis liés à l’habitabilité de la Terre et échangé des idées sur la mission, les responsabilités et les moyens de promouvoir l’habitabilité de la Terre par l’éducation. Le Forum a publié conjointement le Consensus de Wuhan : initiative pour une nouvelle éducation géo-scientifique.

Texte intégral du consensus : https://en.cug.edu.cn/Wuhan_Consensus.htm

Le Consensus souligne que l’avenir commun de l’humanité dépend de l’habitabilité de la Terre. Un avenir commun à l’humanité est déterminé par l’habitabilité de la Terre. En raison des effets combinés de l’évolution de la Terre et des changements anthropiques, l’humanité fait face à une pénurie mondiale de ressources énergétiques, à la pollution de l’environnement, au changement climatique, à des catastrophes fréquentes et à des dommages écologiques qui deviennent de plus en plus graves et menacent la viabilité de la Terre à un rythme sans précédent.

Les sciences de la Terre modernes ont fait des progrès significatifs et sont entrées dans l’ère de la science des systèmes terrestres, qui se concentre sur l’étude du passé, du présent et de l’avenir d’une Terre habitable en examinant la Terre profonde, les abysses, l’espace lointain et le temps profond.

En réponse au progrès de la science et aux nécessités actuelles, le Consensus plaide pour une nouvelle perception et une nouvelle définition du rôle de l’humanité, de sa position et de son style de vie dans le monde en adoptant la perspective du multivers. Le Consensus indique que toute l’humanité devrait ajuster et optimiser son système de valeurs, son système de connaissances et son système de diffusion de l’éducation géoscientifique.

La constitution d’un paradigme plus diversifié, plus complet et plus inclusif pourrait permettre de générer des théories, des technologies et des méthodes qui contribueraient à une production et à des modes de vie écologiques et bas carbone.

L’habitabilité de la Terre est en cours de destruction depuis longtemps à l’ère de l’«Anthropocène». Il est grand temps d’initier, de faciliter et de mettre en pratique une toute nouvelle éducation géo-scientifique qui aiderait à repositionner l’humanité comme l’un des contributeurs et constructeurs d’une Terre habitable.

Le Consensus appelle les universités mondiales, les instituts de recherche, les écoles primaires et secondaires, ainsi que tous les secteurs de la société à mener des actions concertées pour mettre en œuvre la nouvelle éducation géo-scientifique et promouvoir une coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature au plus vite.