Le port de Ningbo-Zhoushan, créé en 2006 par la réunion sous la même autorité des deux ports voisins de Ningbo et de Zhoushan est situé dans la province du Zhejiang, à 250 km au sud de Shanghai. Ce port est l’un des principaux ports chinois pour le fret.

La Chine a mis à l’arrêt le port de Ningbo-Zhoushan en raison de l’apparition de cas confirmés de Covid-19.

En effet, un travailleur d’une compagnie maritime de conteneurs dans le port de Ningbo-Zhoushan, a été testé positif au Covid-19, le 11 août. La personne a été infectée par contact avec une cargaison ou du personnel étranger.

Le patient de 34 ans, surnommé Yu, est actuellement en quarantaine à l’hôpital. Tous les contacts étroits de Yu sont également sous gestion épidémique; et les sites concernés ont suspendu les travaux et ont été désinfectés.

Une enquête épidémiologique a suggéré que le patient, qui ne présentait aucun symptôme, pourrait avoir été infecté par contact avec une cargaison ou du personnel étranger, et une enquête plus approfondie est en cours.

Yu travaille dans une entreprise de transport de conteneurs dans le port de Zhoushan, le plus grand port du monde en termes de débit annuel. Les cargaisons contaminées, en particulier les produits de la chaîne du froid, entrant en Chine via les ports et d’autres canaux ont provoqué plusieurs poussées de Covid-19 l’année dernière. Cela a poussé le gouvernement à exiger que les employés travaillant dans des domaines pertinents soient soumis à des tests Covid-19 fréquents.

D’autant plus qu’en mai, un employé d’une entreprise internationale de fret dans le port de Yantian, à Shenzhen (sud de la Chine), a également été testé positif au coronavirus.

Ainsi, seule une partie de l’un des plus importants ports du monde a été stoppé, alors que des perturbations dans le transport logistique perturbent lourdement les chaînes d’approvisionnement. 

D’ailleurs, en 2020, 1,2 milliard de tonnes de marchandises ont transité par les quais du port de Ningbo-Zhoushan, le troisième du monde en termes d’expédition.

Depuis la découverte d’un cas de Covid-19 parmi les employés, « l’activité a été immédiatement stoppée et la zone [en question du port] fermée », a indiqué Jiang Yipeng, un responsable de l’exploitation du terminal Meishan.

Meishan est une zone nouvellement construite, qui dispose d’une capacité de 10 millions de conteneurs, selon certains médias chinois. Les autorités n’ont pas encore déterminé comment un cas de Covid-19 a pu survenir au sein d’employés portuaires en théorie déjà vaccinés et régulièrement testés.

Mais par précaution, près de 2.000 d’entre personnes ont été mis à l’isolement, afin d’éviter toute propagation du Covid-19 dans l’ensemble du port et au-delà.

L’arrêt d’un terminal du port de Ningbo-Zhoushan risque de davantage aggraver la situation du transport maritime, sous forte pression au niveau mondial du fait des restrictions sanitaires et du redémarrage de l’économie, qui a fait bondir la demande de biens.

D’ailleurs, la fermeture temporaire du port chinois de Yantian (sud), en mai, avait entraîné des semaines de retard pour l’expédition de marchandises.