Début des travaux de la première usine chinoise de vaccins anti-Covid-19 d’Europe

par | Sep 13, 2021 | 2019-nCoV, Europe, MONDE

Le président serbe Aleksandar Vucic a assisté à la cérémonie de pose de la première pierre d’une usine de production de vaccins chinois anti-Covid-19 à Belgrade, capitale de la Serbie, le 9 septembre 2021.

Cette usine produira le vaccin chinois Sinopharm en Serbie. Située à Zemun, un faubourg de Belgrade, l’usine est financé par un investissement conjoint de la Serbie, des Émirats arabes unis et de la Chine d’une valeurs de 30 millions d’euros (32,3 millions de francs suisses).

L’usine, prévue pour être opérationnelle au premier trimestre 2022, produira environ 3 millions de doses du vaccin chinois par mois, selon la télévision d’Etat (RTS), soit plus de 30 millions de doses de vaccins chinois par an à partir d’avril 2022.

Lire aussi : La Serbie obtient l’aide de Sinopharm pour produire le vaccin chinois

L’usine fournir à la Serbie et à plusieurs pays de la région et d’Europe les vaccins Sinopharm développés en Chine. « Je suis fier, car la Serbie, en coopération avec la Chine et les Emirats arabes unis va disposer d’une usine qui pourra fournir des vaccins aux pays de la région et à l’Europe », a déclaré Aleksandar Vucic.

Selon un communiqué de presse du bureau du chef de l’État, la première pierre de la nouvelle usine a été posée par le président serbe Aleksandar Vucic en présence de l’ambassadeur de Chine Chen Bo.

A cette occasion Aleksandar Vucic a déclaré qu’il était fier que la Serbie, avec des partenaires de Chine et des Émirats arabes unis (EAU), «tente et semble être en mesure de résoudre certains problèmes mondiaux». «Ce n’est pas un partenariat d’intérêt mais une preuve d’amitié», a-t-il assuré.

En janvier 2021, la Serbie a lancé une campagne de vaccination de masse avec le vaccin chinois Sinopharm, qui a été le plus largement utilisé parmi les citoyens serbes avec les produits d’autres fabricants.

Lire aussi : La Serbie va produire le vaccin chinois Sinopharm

Les vaccins chinois, notamment ceux de Sinopharm et Sinovac, ont été approuvés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour une utilisation d’urgence. D’ailleurs, le président chinois Xi Jinping a déclaré le 10 septembre lors de son discours au 13e Sommet des BRICS par liaison vidéo que la Chine s’efforcerait de fournir un total de 2 milliards de doses de vaccins anti-COVID-19 au monde d’ici la fin de l’année 2021.

Il avait souligné qu’à ce jour, la Chine a fourni plus d’un milliard de doses de vaccins finis et en vrac à plus de 100 pays et organisations internationales. Depuis que la pandémie a éclaté, la Chine a envoyé une aide médicale et des lots de vaccins en Serbie et a aidé à construire deux laboratoires «Œil de Feu» pour les tests PCR. Les médecins chinois ont également été envoyé dans ce pays des Balkans pour mettre en place des mesures de prévention dans le pays.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :